Article précédent
Article suivant

ARIEL WIZMAN

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :
Journaliste, animateur, producteur, Dj, Ariel Wizman fait partie des touches à tout de génie… Quasiment “porte-parole“  d’un paris branché, il mène sa silhouette de dandy et ses “galettes cosmiques“ dans les soirées les plus en vues. Avant de s’attaquer au cinéma, il nous fait partager ses malignes investigations dans “Tentations 06“ sa nouvelle émission du samedi sur Canal +.
Ariel Wizman est en aparté dans NightLife…

Propos recueillis par CHRIS

NightLife : Ariel, tu es en pleine actu aujourd’hui avec l’émission “Tentations 06“ sur Canal +. Peux-tu nous expliquer le concept ?
Ariel Wizman : Je rencontre quelqu’un dans un endroit chic, tendance et il me donne sa version des nouvelles tendances dans le monde, que ce soit le design, la mode, les pensées, la musique. Des reportages d’investigations viennent illustrer le tout. J’aime l’investigation… Aller enquêter sur un groupe de rappeurs d’Atlanta est quelque chose de très intéressant. Cela donne lieu à des aventures très sympas.

On sait que la musique a une grande place dans ta vie, j’ai même entendu parler d’un album ?
Oui, ce sera le deuxième album du “Grand Popo Football Club“ et je peux te dire qu’on s’est vraiment lâché. Le résultat est assez surprenant, mais pour ça il faudra attendre le mois de Février.

Dee Nasty me disait récemment que les Dj’s d’aujourd’hui ne font que jouer plus fort ce qui passe en radio… Or cela ne semble pas s’appliquer à toi. Quelle est ta recette pour te différencier ?
Je suis complètement d’accord avec lui… En tout cas, le plus important est que la piste reste pleine… Je crois que je joue vraiment avec générosité, peut être plus d’envie, et surtout j’aime surprendre le public…

C’est aussi une question de sons… D’où nous sors-tu ces sons de psychopathe? (Rires) ?
Je voyage beaucoup, et c’est vrai que j’aime découvrir de nouveaux sons, des choses un peu rares. Je fais beaucoup de disquaires et puis je rencontre énormément de Dj’s. J’achète également pas mal sur le net. Quand tu as 44 ans, tu n’en as plus 16 et donc tu es plus enclin à t’intéresser à d’autres choses.

Es-tu gavé par le phénomène des “Dj’s Stars“ ?
Pas vraiment, mais cela vaut pour les Dj’s qui le méritent vraiment comme Laurent Garnier. Ce qui me saoule, c’est des mecs comme Carl Cox qui font de la merde et qui se prennent des cachets mirobolants. Ou comme ces Dj’s Trance aux noms inconnus et qui se prennent pour des stars. Par contre d’autres méritent leur réputation.

+-+
Quel regard as-tu sur la nuit aujourd’hui ?
Je suis surpris… Sortir est devenu un mode de vie, ça s’est vraiment démocratisé. Mais beaucoup n’ont pas la vraie culture. On est revenu aux années 60 où sortir s’était aller en boîte, faire pêter une bouteille et mettre la main au cul des filles (rires)…

Comment choisis-tu les soirées auxquelles tu vas aller ?
En fait je ne fais pas vraiment de sélection, on reçoit tellement d’invitations et de flyers… Quand tu sors beaucoup, tu rencontres tout un tas de gens intéressants et rigolos qui te proposent des plans, alors tu y vas. Il y a un côté plus sentimental, plus humain.

Tu touches vraiment à tout, est-ce la peur de t’ennuyer ?
J’ai toujours eu peur de m’ennuyer dans la vie, mais c’est surtout que j’aime faire des choses différentes. Je suis comme un mec du 18ème siècle ou de la Renaissance, je veux faire un peu de tout. De tout façon, chaque domaine alimente l’autre et c’est ça qui est kiffant.

Ariel Wizman et le cinéma, ça donne quoi ?
Ca commence, c’est en pleine construction… J’ai un projet cinéma, mais je vais commencer par le théâtre. C’est un gros challenge de commencer une carrière à mon âge, mais j’ai vraiment envie.

C’est quoi pour toi la “Hype“ ?
C’est une espèce de bruit qu’on fait autour de choses. Il y a des gens qui sont naturellement dans le coup, d’autres en sont loin, ça ne s’apprend pas. Ce n’est pas en lisant des magazines que l’on devient “Hype“. La “Hype“ c’est une béquille au fait de ne pas être intéressant…

Je t’aurais bien vu succéder à Taddei à la tête de “Paris-Dernière“ ?
On me l’a déjà proposé après le départ d’Ardisson, puis dernièrement après le départ de Frédéric Taddei, mais il y a des choses que je ne saurais pas faire comme aller au milieu d’une “touze“ (rires)… Pourtant j’adore l’émission, Xavier Desmoulins se débrouille très bien, cela n’a jamais autant cartonné d’ailleurs.




Article précédent
Article suivant