Article précédent
Article suivant

Le signal d´alarme de l´UMIH

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Une baisse du chiffre d´affaires de 20% : voilà ce que révèle l´enquête réalisée par l´UMIH auprès de plus de 5000 bars, restos et clubs depuis l´application de la loi d´interdiction de fumer.

L’UMIH a établit son enquête mensuelle auprès d’un échantillon représentatif des cafés, restaurants, établissements du monde de la nuit, « l’instant T de l’UMIH », soient environ 5000 établissements.

Les conclusions sont inquiétantes : la perte du Chiffres d’affaires est permanente en février, mars et de l’ordre de 20% pour les cafés qui subissent de plein fouet les baisses de fréquentation les plus fortes et les établissements frontaliers ainsi que pour les discothèques.

COMMUNIQUE DE L´UMIH :

"En ce qui concerne les restaurants peu touchés jusqu’alors, l’inquiétude commence à être palpable avec les températures de printemps qui font que les terrasses sont très recherchées. Le voisinage se plaint du bruit, ce qui laisse présager des fermetures d’établissements ou des retraits de permis de terrasses qui provoqueraient un désastre financiers pour toute la vie touristique et la convivialité des villes et des territoires.

L’ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS commence à manifester son désarroi : avons-nous été les dindons de la farce ? On a aidé les Pouvoirs Publics à appliquer le décret, on a fait preuve de responsabilité et on attend toujours une négociation sur les mesures d’accompagnements promises par le Gouvernement pour nous aider à appliquer les initiatives « marketing » que nous préconisons. Parmi les idées pour attirer les clients, jeunes et familles : des prêts à taux bonifiés pour « rafraîchir » les établissements, des baisses de redevances pour installer des écrans de télévision, …ET RIEN NE VIENT.

L’UMIH demande un rendez-vous avec le Gouvernement pour accompagner les mesures qualitatives de bon sens qui moderniseraient le secteur. "

+ d´infos : www.umih.fr

Article précédent
Article suivant