Article précédent
Article suivant

DAVE SEAMAN

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Gros événements sur la planète clubbing à Paris durant Mai dernier avec la venue de Dave Seaman, aux Bains Douches ! Un véritable événement tant le DJ-Producteur britannique se fait rare en France ! Une date qu’il ne fallait pas manquer pour célébrer ce génie anglais de la musique électro et la sortie de son dernier opus « Renaissance : The Master Series » ! Welcome in Nightlife Magazine « Master Dave Seaman » !

— > Interview réalisée par Nicolas George

Nightlife : Dave Seaman, te voilà de retour en France, pour une date aux Bains Douches, après une longue absence... Dave Seaman : Cela fait si longtemps que ça ? Je pense que c’était à l’INOX Festival l’été dernier, la dernière fois... Le temps passe à une vitesse ! J’ai été très occupé à jouer dans le monde entier ces derniers mois mais je suis content de revenir !

Quels souvenirs gardes tu de tes derniers passages en France justement ? De supers bons souvenirs ! Le Festival Inox l’an dernier était super ! J’ai joué avec Jimmy Van M, John Digweed et Nick Warren. Pas mal le plateau ! Juste avant j’ai joué au Mix à Paris, avant encore aux Bains-Douches. Toutes ces dates se sont très bien passées, dans des atmosphères complètement différentes. Je suis content de mixer avec Freddy, c’est un super DJ !

Présente nous ton dernier album : ”Renaissance the Master Series" ! J’aborde toujours un nouveau projet de compilation de la même façon. Le but est de dénicher dans les méandres du net et auprès des labels les meilleurs morceaux du moment et de les assembler ensemble de manière harmonieuse dans une œuvre musicale unique !

Tu présentes les « Masters Series » comme « une photo pour la postérité de ce que la scène mondiale nous offrait de meilleur à un moment donné »... Comment a évolué la scène House/Techno ces derniers temps ? La simplicité est à la mode. On est revenu aux bases de la house, probablement suite à la vague « minimal » que nous avons tous pris en pleine tête. Y’a plein de morceaux énormes en ce moment qui sont assez dépouillés mais dont les sonorités sont exploitées au maximum, donnant une énergie sur le dancefloor. Ali Dubfire et Eric Prydz sont les 2 maîtres de cet art !

 

 

Te considères tu comme un ambassadeur de « Renaissance » ? J’aime à penser que oui. Je suis le seul Dj qui est avec eux, contre vents et marrées, depuis le début. 16 ans en tout !

Tu as participé à énormément de projets musicaux comme Group Therapy, Brothers In Rhythm ... Quelle est ta plus grande fierté parmi toutes tes collaborations ? Travailler avec Kylie Minogue a été incroyable. On a écrit et produit « Confide In Me » (à côté d’autres choses) pour elle et c’est toujours la chose dont je suis le plus fier musicalement parlant.

Tu as remixé et travaillé avec de nombreuses stars mondiales de la musique comme Michael Jackson, U2 ou David Bowie. Avec qui aimerais tu travailler désormais ? Il y’en a énormément ! Ceux qui me viennent à l’esprit immédiatement sont Goldfrapp, Foals, Elbow, Radiohead, Robyn, LCD Soundsystem et Britney !!

Quels producteurs ou DJs apprécies-tu particulièrement actuellement ? Mise à part Prydz et Dubfire que j’ai cité précédemment et qui nous donnent des véritables leçons de musique, je citerais également Oliver Huntemann et Stephan Bodzin, qui sont très en forme et Popof, Guy J, Solomun, Apparat, Radioslave, Paolo Mojo, Jamie Stevens ... Je pourrai continuer longtemps !

Que penses tu de la nouvelle scène « French Touch » en France avec des artistes tels que Justice, Sebastian, Pedro Winter... ? « French Touch » ? Je ne suis pas très familier avec ce terme ! Ces mecs sont juste la relève de l’ancienne génération de la scène électro française. Mais en effet Justice est sans conteste d’un des groupes les plus intéressants du moment et j’aime beaucoup de nouvel album de Sebastian. Je ne suis pas trop au courant du travail de Pedro. Désolé Pedro. Je promets d’aller enquêter dès maintenant !

A quelle pace se situe la France sur la scène clubbing mondiale ? Pour les clubs, je pense que la France est à placer dans le Top Ten. Vous seriez classés quelque part entre le Brésil, l’Argentine, le Mexique, Ibiza, le Japon, l’Allemagne et la Grèce. Pour la musique, la France n’a jamais été meilleure qu’aujourd’hui.

Enfin, quelle est ton actu pour les mois à venir ?Pour mon label “Audio Therapy”, nous avons été « inondés » de demandes et nous avons des tas de super morceaux qui arrivent. De mon côté, mon nouveau single « Gobbledygook » vient juste d’être terminé et je commence à faire buzzer le morceaux avec quelques copies. Il sortira en Mai sur Audio Therapy avec 2 mixes différents. L’un est très “acidic proggy techy stomper” et l’autre plus tech et tribal ! Même si pour moi, tout ça, c’est de l’acid house au final !

 

 

Dave Seaman : “Renaissance : The Masters Series, Part 10” (Déjà Disponible)

Article précédent
Article suivant