Article précédent
Article suivant

DAVE SPOON

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Depuis sa rencontre avec Marc Knight en 2004, Dave Spoon a connu une ascension fulgurante et est devenu l’un des producteurs incontournables du label « Toolroom Records ». Dave Spoon multiplie les remixes sur Stealth Records, Juicy ou encore Big Love, et ses productions et remixes sont joués par la crème dj’s mondiaux comme Steve Lawler, Roger Sanchez ou Pete Tong... Son album sortira début 2009, en attendant il signe la double compilaion événement du label « Toolroom » et il est dans Nightlife...

Propos recueillis par CHRIS

 

 

Comment as-tu rencontré les mecs de « Toolroom » ?

Franchement, je les ai rencontré par hasard ! J’étais entrain d’acheter des disques dans un magasin, quand je me suis aperçu que le mec du magasin bossait pour le label Toolroom. Je lui ai parlé et je lui ai filé une maquette. Le lendemain matin, Mark Knight en personne m’a appelé et on s’est rencontré. Voilà l’histoire de notre rencontre.

Qu’as-tu ressenti quand ils t’ont demandé de mixer un double CD pour la série des « Toolroom Knights » ?

L’année dernière, j’avais déjà sorti deux compilations, mais en faire une pour « Toolroom » est un véritable honneur. Ils ont été unanimes, ils voulaient absolument que je pose ma griffe sur une double compilation afin de toucher un maximum de monde. C’est la première fois que j’avais a faire une double compilation où tout est fait par moi de A à Z.

 

 

Qu’est ce qui fait, selon toi, qu’il y ait tant de points communs entre toi et les mecs du label « Toolroom » ?

C’est incroyable, c’est vrai, mais je pense que c’est un mélange de beaucoup de choses. La chose principale est que l’on travaille en équipe. La carrière de Mark Knight a propulsé « Toolroom » sur le devant de la scène des labels électro dans le monde. Mais je pense qu’il a su réunir toute une équipe autour de lui qui font grandir le label, et je suis fier d’en faire partie. Bien sûr, nous avons également les mêmes idées et les mêmes vibes au niveau du son.

Peux-tu nous parler de cette double compilation ?

Il y a beaucoup de gros titres d’artistes comme John Dalhbach, Sebastian Ingrosso, Steve Angello, Zoo Brasil, Deadmau5, Butch et moi bien sûr (rires) ! Les deux disques sont différents, c’est un choix de notre part, car nous voulions un résultat qui représente toutes mes influences. En tout cas, cela me correspond en tout point.

C’est-à-dire ?

En fait, je voulais que cela représente ce que je suis depuis que je mixe, mais aussi en ce moment. Le « Main Room » disque est un parfait exemple d’un de mes sets de Dj en club. De l’autre côté, le « Basement » disque contient tous les morceaux que j’aime le plus, ceux que j’écoute régulièrement et veux que je passe sur mon show sur Radio 1.

« Je ne veux pas croire que les gens n’achèteront plus de compilations ».

 

 

Que penses-tu du marché du disque en ce moment ? N’est-ce pas dangereux de sortir des compilations ?

Personnellement je veux encore espérer que les gens voudront toujours avoir de la musique dans une forme physique comme peuvent l’être les CD ou les vinyles.Mais c’est vrai que la révolution digitale nous fait mal. Les compilations sont très importantes car elles représentent de véritables cartes de visite pour les artistes qui les font et les mixent. C’est un très bon moyen de se faire connaître en dehors des mixes en club. Je ne veux pas croire que les gens n’achèteront plus de compilations.

Parles-nous de ta nouvelle résidence sur BBC Radio 1 en Angleterre...

C’est fantastique, j’adore ça ! J’ai toujours voulu travailler sur une radio, mais de là a travailler sur Radio 1 c’est exceptionnel ! Cela demande beaucoup de temps et d’investissement, mais le résultat est saisissant. C’est l’une des radios les plus connues dans le monde alors, je fais ça avec le plus grand des sérieux.

Quel est le pitch de l’émission ?

L’émission s’appelle “In New DJs We Trust” et représente quatre styles de musique différents, chaque semaine, en rotation... Mon show a été labellisé « Electro House », mais cela ne représente qu’une partie de ce qui passe. Je couvre tous les styles de house et j’aime présenter de nouveaux talents.

 

 

Comment va se passer cette fin d’année pour toi ?

J’ai eu une résidence tout l’été aux soirées « Cream » de l’Amnésia à Ibiza, ainsi que quelques dates en Angleterre et une tournée en Europe. Pour Octobre, j’ai une tournée aux Etats-Unis et bien sûr plein de travail en studio. Je prépare de nouvelles sorties sur « Toolroom » avec Sam Obernik et Paul Harris.

Sur quoi bosses-tu en ce moment ?

Je suis entrain de finir mon album, je pense qu’il serait prêt à la fin de l’année. Mon autre actualité, c’est les remixes ! Je suis entrain de travailler sur le remixe de Madonna « Give it 2 me », et pas mal de collaboration avec et pour Pete Tong.

Article précédent
Article suivant