Article précédent
Article suivant

SPLEEN

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Avec son superbe titre « Tu l’Aimeras », Spleen est l’une des sensations musicales de la rentrée ! Une voix, un univers et des textes à découvrir absolument dans « Comme un enfant », son deuxième album ! Rencontre avec un futur très grand de la scène francophone...

Interview réalisée par Nicolas George

 

 

Fais nous un pitch rapide de ton album...

Mon album "Comme un enfant" a pour thème principal l’enfance, comme son nom l’indique ! (rires) C’était à la fois un constat et la réponse à une question que l’on me pose souvent à savoir "d’où vient cette façon de tout mélanger (les genres) et d’incarner différentes voix comme des personnages distincts". Après avoir parlé de ma première relation adulte j’ai voulu aller voir dans les jardins de l’enfance car à mes yeux c’est l’endroit ou tout se joue, tant la formation de la personnalité que la découverte de ses profonds penchants.

Décris nous un peu les différents univers musicaux dans ton album et tes différentes inspirations...

J’ai vraiment essayé d’avoir une profonde cohérence globale. Ainsi j’ai tenté de faire un véritable album de chansons françaises étant un grand admirateur de l’époque faste des Brel, Ferré et Barbara. Malgré toutes mes affinités avec la musique noire américaine, le rock et le hip-hop se ressentent. Notamment avec le renfort de programmations rythmiques de beatbox énervés ou bien de guitares saturées.

Et en définitive, un album musicalement assez éclectique...

Oui ! Avec des chansons tristes, très triste. Des chansons drôles, très drôles et des chansons féeriques rappelant les contes. L’album est assez équilibré et arpente quasiment toutes les émotions. Un peu comme dans la vie.

L’amour et les relations avec les autres semblent être l’un de tes sujets de prédiléction...

Je dirais plutôt que pour parler aux gens il faut parler de choses vitales pour soi. C’était une pensée de John Cassavetes à l’égard de Scorcese après avoir vu son premier film. C’est un peu comme quand on joue au théâtre on nous conseille de fixer une personne pour donner l’impression de parler à toute la salle. Et bien moi j’essaye de parler d’une personne pour tutoyer l’universel.

Spleen, côté scène, ça donne quoi ces prochains mois ?

Pas mal de dates on va faire une petite tournée dans les petites salles pour échauffer le répertoire et tenter des moments intimes avec le public avant de faire de plus grandes salles avec un potentiel succès du disque.

Le duo de tes rêves un duo, ce serait avec qui ?

Avec Michael Jackson bien sur !

www.myspace.com/mynamespleen

Article précédent
Article suivant