Article précédent
Article suivant

Spécial SIEL / SATIS 2008 (1/3)

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Retrouvez le premier volet de notre dossier spécial consacré au salon du SIEL / SATIS qui s´est tenu à Paris fin Octobre. Avant d´aborder les nouveautés techniques et nos produits coup de coeur, tour d´horizon général de cette édition 2008 "new look" !

*************************************************************************************************************

SIEL & SATIS 2008 : Moins de Business / Plus de Technologies !

 

On attendait beaucoup de cette édition « new look » du SIEL, après la perte de vitesse du salon phare des professionnels de la Nuit, depuis deux ans… Les organisateurs avaient pris le pari, audacieux et plutôt intéressant, de « coupler » le SIEL, le SATIS et le Radio pour une seule et même édition ! Au final, si cette grande première a pu dérouter les pros de la Nuit à la recherche de «contacts business », le SIEL-SATIS version 2008 aura été un Spot incontournable pour connaître les nouveautés techniques et les technologies à ne pas rater ces prochains mois.

 

                                                                                  à Dossier réalisé par Nicolas George

 

L’objectif  de cette édition inédite réunissant le SIEL, le SATIS et le RADIO était donc à la fois simple et ambitieux : s’unir pour présenter un événement unique qui pendant quatre jours, dans un même lieu, offre un tout d’horizon complet de tout ce qui permet d’être plus efficace et plus performant dans les secteurs de la Nuit, du Live, de l’Evénementiel ou encore de la Production Audiovisuelle. Un  nouvel  événement qui  fédère,  plus  que  jamais,  l’ensemble  des  leaders  de  l’industrie  qui  ont offert aux visiteurs un panorama complet des marchés, des métiers et des solutions, au travers de 8 zones d’exposition et 350 stands.

Le  rapprochement  des  trois  salons  illustre  la convergence  des médias  actuels,  la  transversalité  des  technologies  et  de  l’offre  des  exposants. Une  plateforme  unique  de connaissances,  pour découvrir des  solutions  et  des  innovations  technologiques  sur  leurs marchés traditionnels.  Le  salon  inaugurait également de  nouveaux  secteurs   -  Nouveaux  Médias  et  Solutions  & Communication - afin d’offrir des nouveaux axes de développement à  l’industrie. Pour  découvrir  en  quelques minutes,  les  produits  les  plus  innovants,  les  visiteurs avaient  à  leur disposition  « L’espace  nouveautés »  où étaient mis  en  scène  les  solutions  techniques  fraichement lancées sur le marché. 

Découvrir un maximum de nouveautés, obtenir les informations les plus pertinentes, tester des produits et trouver les solutions les plus performantes : voilà quatre missions que s’étaient également fixer les organisateurs.

 

Un attrait mitigé pour les pros de la Nuit…

Et sur ces derniers points, le salon a parfaitement rempli son rôle. Enormément de marques et d’exposants, de données techniques, d’avancées technologiques… Pour connaître les tendances de demain, c’était LE salon où il fallait être. Nous avons pu d’ailleurs remarquer la grande place laissée à l’image cette année (diffusion, écran, jonction son/image…) en plus de la partie « sonore ». Lors des ces deux précédentes éditions, le SIEL avait fait une place d’honneur au VJing… A croire que jusque dans les équipements eux-mêmes, l’heure est à la vidéo et à l’image ! Une tendance à suivre donc de très près ces prochains mois !

 

En revanche, il a quand même manqué une partie réservée à la « Nuit » lors de ce salon… On ne peut franchement pas dire que ce salon était adapté pour les discothèques, BAM, restaurants… Les occasions pour y faire du business « Nuit » étaient quasi nulles, contrairement à l’époque du SIEL, ancienne version, qui laissait la part belle à la partie « Nuit ». Quelques stands de lumière, d’assurance ou de gestion électronique, mais ça s’arrêtait là. Parmi les 350 exposants, pas une seule agence de booking, pas de marque d’alcool ou de soft, pas d’univers du bar ou de bartending,  peu de mobilier ou déco… A coup sûr, il va falloir chercher ailleurs pour se tenir au courant des nouveautés Nuit dans ces domaines. Pour la prochaine édition, il faudra sans doute revoir ces points là pour attirer de nouveau les professionnels de la Nuit, orphelins d’un salon de référence,  et sans doute à la recherche de solutions diverses pour leurs établissements, et pas seulement des nouveautés produits.

 

Article précédent
Article suivant