Article suivant

{ iNTERVIEW } D-View , les musiciens de l’image

Par Nicolas George le 16-03-2013
Depuis 2001, D-View s’impose comme le leader de l’animation visuelle en direct : concerts, conventions, plateaux TV, lieux publics et bien sûr clubs. Philippe Martin, son directeur, est bien plus qu’un simple VJ : c'est un décorateur vidéo ! Rencontre.
Partager cet article :

Comment vos services s’adaptent-ils aux
demandes des pros de la Nuit ?

Nous nous considérons comme des artistes
à la base. Tout le monde dans mon entreprise
garde un oeil sur la dernière technologie
et nous adaptons nos outils en fonction
de la demande. Je fais déjà beaucoup de
salon technique dans le monde. Frankfurt
Music Messe, Siel, Satis, Plaza, Namm
Show… Nous adaptons nos outils aussi en
fonction des remarques de nos partenaires.
J’ai la chance de travailler beaucoup avec
des amis fidèles tel que Gérard Giraudon
de Colorsonic qui est sans aucun doute l’un
de nos meilleurs porteurs d’affaires dans ce
domaine depuis plusieurs années.
Avec lui, et pour chaque situation, nous
avons travaillé en direct avec le directeur du
club pour lui apporter une solution adéquate
et simple.

L’expertise de D-View ne se limite pas à la
diffusion d’images…

Effectivement, mais aussi à la production
intégrale de tous les éléments vidéos si
nécessaire. Nous réalisons toutes les images
pour les évènements (tournage, production,
clip, infographie, 3D…). D-view bénéficie
aussi de sa propre banque d’images,
confectionnée depuis plus de 10 ans et mise
à jour régulièrement. L’équipe de D-view
peut répondre en un temps record à la
demande, les outils internet lui permettant
de se connecter à ses serveurs où qu’il soit
dans le monde… C’est ce qui séduit depuis
quelques années les lieux comme les discothèques.

Comment créez vous vos modèles
et vos nouvelles prestations ?

J’ai pour cela toute une équipe de graphiste
et de Vj que j’ai formé, à commencer par
mes propres enfants. Nous sommes tous les
3 très polyvalents Cyril Martin (23ans) est
à la base musicien et Dj, mais aussi il crée
beaucoup de visuels pour moi et vient sur
les prestations pour mixer des images. Brice
(21ans) est la partie production image. Il
tourne, il monte, il truque les images. Puis
j’ai 2 opérateurs vidéo ici en France, et 2
autres sur Londres. A chaque nouveau projet,
il y a un nouveau scénario qui se refait.
J’écris le story board des images que nous
devons fabriquer. Nous possédons notre
propre banque d'images élaborée depuis
10 ans, ainsi que nos propres studios. DVIEW
réalise des story board sur mesure et
adapte ses créations aux besoins, demandes
et moyens, des directeurs artistiques les
plus pointilleux du monde du clubbing ;
nous assurons la maintenance images du
club n'importe où dans le monde, peut
importe le type de matériel dont le club
dispose… grâce à internet et à mon équipe
hyper réactive ! C’est aussi simple que cela.

Vous êtes également précurseur du
« piano à images »…

D-View pilote des séquences créées sur
mesure et jouées en temps réel à partir d’un
piano, grâce à un logiciel de VJ de la société
Arkaos. Notre système s’insère dans n’importe
quel schéma technique en apportant
souplesse et réactivité à votre évènement.
D-View met à votre service son expertise
dans les domaines de la scénographie, de la
création audiovisuelle et de la composition
musicale.Comme le dit un célèbre adage
chinois : « Une image vaut mille mots »

Quelques références à nous donner ?
Côté concerts et tournées : U2, Kylie
Minoguer et prochainement Zucchero. En
Projection Mapping : Ralph Lauren, Hugo
Boss… Pour la partie Clubs : VIP Room,
le Palais Club, le Gotha (Cannes), Black
Legend (Monaco), La Villa à Didon (Carthage),
Le Sky Bar (Berouth), la Cantine
du Faubourg (Paris), Le Klubb (Metz), Le
Bypass (Genéve)…

Vous allez également ouvrir des filiales à
l'étranger, à ce que je sais ?

Oui ! Celles du Maroc et du Mexique
existent déjà et l'Asie ouvre en fin d'année !

Article suivant