Article précédent
Article suivant

KT TUNSTALL

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :

Son nom ne vous dit peut être pas grand chose au premier abord, mais une chose est sûre, vous connaissez sa musique ! Superstar aux Etats Unis, KT Tunstall a été révélée au public français avec le titre "Black Horse And The Cherry Tree", bande son de la pub "Alice" ! Après un été très "Live" à travers des festivals et concerts dans le monde entier, elle revient en septembre prochain avec son nouvel album, "Drastic Fantastic". Un superbe opus riche en émotion, à la profondeur et à la sincérité rare !

--> Propos recueillis par Nicolas George

La sortie de ton nouvel album, "Drastic Fantastic" est un véritable événement... Est ce que l’on va y retrouver les ingrédients qui ont fait le succès du premier ?

J’espère ! Ce qui est sûr, c’est que cet album est plus "adolescent" que le premier mais aussi plus rocky, plus punk, plus mystérieux et plus complexe. C’est une sorte d’expérience, un véritable "Teenage Kicks" ! Le premier album a été difficile à enregistrer car j’étais assez inexpérimentée ! Cette fois, j’ai travaillé avec le même producteur et je me suis surtout améliorée sur tout ce qui est "chant avec guitare".

On dirait que tu t’es d’avantage attachée à la musicalité sur cet album...

C’est vrai ! Je voulais montrer d’avantage de courage. J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à jouer de la guitare lead pour la première fois, ainsi que du piano, du rhodes et de l’ukulélé. J’avais également l’impression de ne pas avoir pris assez de risques au niveau de ma voix sur le premier album. Je ne l’ai pas fait exprès mais comme je n’avais pas du tout d’expérience du studio, je n’arrivais pas à avoir la même voix qu’en live.

Justement, tu es reconnue mondialement pour tes prestations Live également qui dégagent une réelle énergie et qui se renouvellent sans cesse...

Si on n’y prend pas garde cela peut aussi devenir un véritable boulet, lorsqu’on s’imagine par exemple qu’il suffit de recréer fidèlement ce que les gens ont aimé ! Il existe une théorie qui dit que l’on cesse d’évoluer mentalement à partir du moment où l’on devient célèbre ! Mon objectif a toujours été de monter sur scène pour délivrer une performance époustouflante. Et lorsque tu joues le même set, soir après soir, il faut s’amuser et expérimenter, il ne s’agit plus d’un disque mais d’un concert !

Que retiens-tu de ces trois dernières années depuis la sortie de ton premier album ?

Ces trois années m’ont transformé sur le plan artistique. Mais pas sur le plan personnel, ce qui est pour moi un soulagement ! Je crois que ce changement je l’ai surtout ressenti au niveau de mes capacités. Ces trois dernières années, j’ai réalisé ce que pouvait devenir un premier album en tournant avec un groupe, comment il pouvait se transformer sur scène et même s’améliorer. Et aussi qu’il est essentiel d’improviser ! Je n’’aime pas trop le studio, je suis surtout faite pour la scène !

Tu sais que tu es une des artistes les plus reprises dans l’émission "American Idol" (équivalent de La Nouvelle Star aux Etats Unis, NDLR) ?

Ah cette émission qui ressemble à un karaoké géant ? J’aimerais que les participants puissent décider eux même de ce qu’ils vont chanter et que rien ne soit imposé ! Je n’aime pas trop la télé à la base et cette émission, c’est horrible pour un musicien ! C’est incomparable à ce que j’ai pu vivre moi personnellement, à tenter durant 10 ans à apprendre à devenir une vraie musicienne et à m’imposer ! Pas essayer d’être riche et célèbre mais juste être une musicienne.

Je crois savoir que parmi ton public, tu as énormément de fans lesbiennes... Alors, KT Tunstall, nouvelle icone gay ou fantasme de ces dames ?

Il faut leur demander ! (rires) C’est vrai qu’il y a toujours un public gay à mes concerts ! Je prends ça comme un compliment ! Mais je crois que tout cela vient d’une anecdote lors d’un concert à Dublin : une fille du public a crié "KT, tu es une lesbienne !". J’étais étonnée et je ne savais pas quoi dire. En fait personne n’avait entendu ce qu’elle avait dit ! J’ai donc dit dans mon micro "Cette fille vient de me dire que j’étais lesbienne". D’où les conséquences aujourd’hui... (rires) Et à la fin du concert, un des techniciens me donne un papier sur lequel était écrit "KT, j’ai dis que tu étais une légende" et non pas une lesbienne" ! Le gros quiproquo au final !

Je suis un grand fan de "Trainspotting" qui se déroule dans ton pays d’origine, l’Écosse. Comme le dit Erwan Mac Gregor dans le film, penses tu que "C’est une plaie d’être écossais" ?

Tu as bon goût car c’est vraiment un bon film ! Il est vrai que Trainspotting ne dresse pas un très beau tableau de l’Écosse. Mais il n’y a pas que des mauvais côtés en Écosse, bien au contraire. C’est un pays incroyable, qui me procure énormément d’inspirations et qui regorge de paysages magnifiques !

Tu es énormément engagée dans la cause écologique, que ce soit dans ta vie personnelle que professionnelle...

Exactement je suis une "ecologist warrior" ! (rires) Toutes mes actions s’inscrivent dans un engagement sérieux et sincère en faveur de la cause écologique ! Par exemple, la pochette de mon album est conceptuelle car elle sera aussi peu polluante que possible, en papier recyclé à 100% ! Mon logement londonien est réalisé en bois récupéré, en matériaux isolants en laine de mouton et équipé de panneaux solaires... Je n’ai pas de voiture et quand on doit se déplacer en tournée, nous utilisons des carburants non polluants ! J’ai également planté plus de 6000 arbres en Ecosse dès que mon premier album a commencé à se vendre... Et puis je vais prochainement participer à un des concerts Live Earth prévu au Giants Stadium dans le New Jersey !

Ah oui, quand même ! Ca risque d’être assez énorme comme événement ! Justement, quel est ton meilleur souvenir côté scène ?

L’Olympia ! C’était magique ! Tant au niveau de la salle que du public... Quand tu joues sur cette scène tu ressens l’historique du lieu ! Il y a tellement de souvenirs dans cette salle !

Et ton coup de cœur musical du moment ?

Paulo Nutini ! Je craque vraiment pour ce qu’il fait !

Et quel serait le duo de tes rêves ?

Un duo avec les Chemical Brothers ou David Bowie ! Ce serait le top ! Ce sont des artistes que je respecte et que j’apprécie beaucoup !

Enfin, tu sors où quand tu as envie de faire la fête ?

Je ne suis pas trop boîtes de nuit... Je préfère bouger en concert. En revanche, j’adore les pubs et bars musicaux de Londres ! Mon préféré est le 93 Feet East ! Ils y passent de la musique excellente, la prog’ est terrible et l’ambiance est vraiment top ! C’est un endroit à voir absolument si vous bougez sur Londres !

"Drastic Fantastic", sortie Septembre 2007

Photo : (c) Derrick Santini

Article précédent
Article suivant