Article précédent
Article suivant

Bob Sinclar

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :
Interview Bob Sinclar




Bob Sinclar fait un retour fracassant à la rentrée 2000 avec « Champs Elysées » un album qu´il présente le mardi 10 octobre 2000 au Queen à Paris avec un set hallucinant. Lors de cet événement le DJ-producteur se fait rejoindre par des légendes vivantes comme Cerrone James "D Train" Williams et Gene Van Burren de chez Motown. Courant 2001 Bob remixe Cerrone sous le nom de Cerrone By Bob Sinclar. Début 2003 le "pape de l´électro française" délivre son troisième opus III.
En mai 2004 il sort un CD et DVD best of « Bob Sinclar Around the World » mais revient véritablement un an plus tard avec un nouvel album « Africanism » sur lequel on retrouve des artistes comme Jacob Desvarieux du groupe Kassav´ Jimmy Sissoko ou encore le célèbre DJ David Guetta. En septembre 2005 Bob Sinclar livre la compilation « In the House ». Une fois de plus le public est au rendez-vous. Le disque se classe rapidement numéro un des ventes au rayon « musiques électroniques » des grands disquaires français.
Presque aussi passionné par les rythmes que par les femmes le plus "glamour" des Dj´s met tout le monde d´accord sur les dancefloors et viens nous rendre une petite visite le jeudi 8 décembre au V.I.P ROOM.

Quel deal as-tu passé avec le tout puissant pour coupler en une seule vie un physique d´Apollon et un talent démesuré pour la musique ?

Cette question me fait penser au film "Phantom of the Paradise" de Brian de Palma il faut le voir et tu comprendras c´est un de mes films cultes. (Ndlr « Phantom of the Paradise » est une méditation cathartique à propos du mercantilisme qui pervertit toute œuvre artistique. A travers le personnage du fantôme De Palma s´interroge sur la place de l´artiste dans un monde capitaliste qu´il ne peut rejeter sous peine d´être rejeté à son tour).

Dans ton clip « Love generation » le petit garçon semble délivrer un message de paix sur le territoire US en chevauchant son bmx. As-tu un message spécifique à faire passer via ces images ? Te sens-tu concerné par la politique Bush ?

Le message est dans la musique "Love Generation" mais je n´ai pas la prétention de faire passer un message dans mes chansons. Je recherche tout d´abord une émotion. Et en ce qui concerne ta deuxième question je n´aime pas les reac´ va-t´en guerre.




Comment a réagi le public à l´ouragan « Love generation » ?

Le public a merveilleusement réagi vis-à-vis du single « Love generation ».
De plus cette chanson a fait un carton dans le monde entier ce qui je dois l´avouer me fait un peu peur car cela place très haut pour mon futur album et je ne veux en aucun décevoir mon public.


« Love Generation » est devenu l´hymne de l´émission de télé réalité « Star Academy » ce qui au passage a permis à un très large public de te découvrir et par la même occasion d´acheter ton maxi. Quelles ont été les réactions de tes confrères DJ ?

Les réactions ont été mitigées. Certains de mes confrères m´ont traité de vendu d´autres m´ont félicité. Moi je fais de la musique pour les gens donc plus ma musique est exposée et plus je suis heureux. Les réactions négatives on ne peut pas les éviter cela ne m´empêche pas d´avancer...

Certains bruits de couloirs laisseraient supposer qu´en échange de ton morceau « Love generation » pour le générique de la Star Ac tu as un droit de cuissage sur tous les participants et les profs du show ?

Ce n´est pas des bruits de couloirs j´ai un droit de cuissage sur la totalité des élèves des profs et aussi cerise sur le gâteau sur les chanteurs présents sur le prime time. Stevie Wonder a été un grand moment.





Qui as-tu envie de voir gagner la Star Ac 5?

Sans hésitation Kamel Ouali mais sa fait cinq ans qu´il est éliminé...

Tu viens de signer avec le célèbre label Hip Hop « Tommy Boy » tu vas donc rejoindre la prestigieuse écurie des rois du beat aux cotés des Beastie Boys Dan The Automator Junior Vasquez ou encore les Masters At Work. Changerais-tu de style musical ?

Non rassures toi pour le moment je reste un house addict. Je ne suis pas prêt à changer de style même si je reste passionné par toute une foule de style musical. Tommy Boy à désormais ouvert son catalogue à toute forme de musique et je suis un grand fan de Hip Hop et de tous les morceaux que tu as cité. Je dois avouer être extrêmement fier d´avoir le logo Tommy Boy sur mes disques c´est un grand honneur. Je suis comblé.

Dans ton clip « Kiss my eyes » le plus « aware » des acteurs Jean Claude Van Damme nous donne une leçon de Tango rythmée. Vas-tu lui rendre la pareille dans son prochain film et accepter d´incarner un zombie karateka prêt à détruire la Terre ?

Pourquoi pas c´est une très bonne idée. Bon il faut juste que je trouve le temps de me mettre au karaté entre deux compos.

Quels sont les endroits pays et autres clubs que tu affectionnes lorsque tu es derrière tes platines ?

Cela dépend tellement des gens ce sont les clubbers qui font les soirées ou plutôt la connexion entre les clubbers et le DJ et non pas le club ou le pays dans lequel tu te trouve.

À l´inverse quels sont les endroits que tu détestes pour te produire ?


Sans hésiter l´anniversaire de la sœur du cousin d´une ancienne copine de classe.

Connais-tu le Luxembourg ?

Bien sûr que je connais votre pays et je le trouve charmant. C´est un pays dans lequel il fait bon vivre et un spot idéal pour la nuit. Je suis impatient de venir mettre le feu chez vous.
Article précédent
Article suivant