Article précédent
Article suivant

CHRISTINA AGUILERA

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :
LA PIN UP A LA VOIX D’OR

Diam’s chantait « si t’es pas une blonde platine, ni une bombe latine... », le fait est que Christina Aguilera est les deux à la fois, une bombe platine-latine, doublée d’une voix venue d’ailleurs. Moins scandaleuse que Britney ou Paris, elle fait pourtant chavirer les cœurs et tourner les têtes. La micro puce (1,56 m pour 50 kg) est devenue une mégastar et ses représentations scèniques sont de vrais shows tantôt classe tantôt sexy... Aujourd’hui, elle représente à elle toute seule le « Come Back » des « Pin Up » et nous offre un nouvel album « Back to Basics », un opus dédié à sa voix extra-terrestre...

Dossier réalisé par CHRIS


 

Avec plus de 25 millions d’albums vendus dans le monde et le soutien d’une solide « Fan Base » qui transcende tous les clivages de générations, de races, de sexes, Christina Aguilera s’est imposé comme une véritable icône. On aime son image sulfureuse préfabriquée grâce à des titres comme sa reprise de « Lady Marmelade » aux côtés de Pink, Mya ou Lil’kim ou le provocant « Dirrty », extrait du très réussi album « Stripped ». On se souvient également de sa ballade dédié aux gays « beautiful » dans laquelle elle prône la différence.

Aujourd’hui, âgée de 25 ans et mariée (et ouais désolé les mecs ! C’est dead...), on pourrait penser qu’elle s’est posée, laissant à sa cop’s Britney le soin de faire vendre des tabloids ! Erreur, elle toujours « On Fire », mais plus sur scène ou en studio qu’en dehors... Il lui aura fallu trois ans pour enregistrer son troisième album « Back to Basics », entourée d’une équipe de choc : le producteur Ron Fair (The Pyssy Cat Dolls), les auteurs Linda Perry et Kara DioGuardi (Gwen Stefani) et Dj Premier... Pour ce faire, elle a changé de look et fait revivre le temps des « Pin Up »... Côté sons, elle revisite avec modernité des titres de jazz, de soul et de blues des années 20-30-40 et rend hommage à Billie Holiday, Otis Redding, Etta James et Ella Fitzgerald. Le mois dernier elle était à Bercy pour un concert exceptionnel et franchement ca l’a été... Mais avant tout ça, Christina a vécu et bien vécue... NightLife vous propose d’en savoir un peu plus sur Miss Aguilera...

Suivez le guide.

+-+

UNE ARTISTE EN HERBE...

Christina Aguilera est née 1980 à Staten Island dans l’état de New York. Comme bon nombre de stars américaines, l’histoire de la jeune fille ressemble à un conte de fées. Fille d’un militaire et d’une mère violoniste elle a parcouru le monde entier vivant successivement au Japon, en Floride, au Texas et dans le New Jersey, avant de s’installer à Wexford dans la banlieue de Pittsburgh en Pennsylvanie. Attirée très jeune par le monde du spectacle, Christina a commencé à se produire dans des spectacles à son école. Mais, le premier tournant de sa carrière se produit lorsqu’elle se présente à l’age de huit ans à une émission diffusée dans tous les Etats-Unis : "Star Search" (comprenez la Nouvelle Star). Sa voix magique et sa présence scénique séduisent le public et le jury... À dix ans, elle chantait l’hymne national lors des matchs des équipes sportives professionnelles de football américain, les Steelers de Pittsburgh et de Hockey Sur Glace, les Penguins.

C’est l’émission des jeunes stars « Mickey Mouse Club » qui lui met définitivement le pied à l’étrier. Eh oui, Christina fait partie de cette génération de Disney au même titre que Britney Spears, Justin Timberlake ou Kerri Russel (la star de la série « Félicity »). Elle n’a que 12 ans et son talent éclabousse déjà les professionnels de la musique...

Après deux années passées dans le show hebdomadaire de Disney, la jeune fille décide de s’émanciper seule dans la musique en essayant de quitter le monde merveilleux de Disney... Elle s’expatrit pour se perfectionner et part au Japon ! Elle y enregistra un duo , "All I Wanna Do", avec la pop star japonaise Keizo Nakanishi, fit une apparition dans le clip et partit en tournée à travers le pays. Sympas la promotion ! Après une expérience très riche au pays du soleil levant, elle rentre dans la patrie de l’Oncle Sam... Ce qui est sûr c’est qu’elle a fait forte impression...

DISNEY LA PROPULSE AU RANG DE STAR....

Après avoir quitté la bande à Mickey, le fantôme Disney continu de la hanter. Mais comme c’est un gentil fantôme, elle est invitée à auditionner pour l’enregistrement de "Reflection", bande originale du dessin animé de Disney "Mulan". BINGO ! La recherche, entreprise par les studios, d’une chanteuse avec une voix puissante et un large éventail vocal prit rapidement fin. À la demande de son manager, Christina enregistre sur sa chaîne de salon une maquette de la chanson de Whitney Houston "I Wanna Run To You" qui fut envoyé en express à Disney. Emballé c’est pesé...

En seulement 48 heures, la jeune fille à la voix unique se retrouva dans un studio à Los Angeles pour enregistrer "Reflection". Choqué par son talent, RCA Records la fait signer un contrat. « Mulan » sort en juin 1998 et "Reflection" atteint le Top 15 des single. De cette chanson elle dira : "Le thème de la chanson - la difficulté à se forger une identité - était quelque chose qui me concernait en tant qu’adolescente". Au-delà de ça, la chanson charme les critiques qui la nominent aux Golden Globe Awards (comprenez les victoires de la musique américaines pour la meilleur bande originale de film).

+-+

UN PREMIER ALBUM QUI LAISSE EXPLOSER UNE VOIX HORS DU COMMUN...

Suite logique, elle commence à plancher sérieux sur son premier album... La maison de disque se frotte déjà les mains... Sur l’opus Christina continue à se dévoiler et fait preuve d’une maturité vocale hors du commun. Du tempo dance-pop de son premier single, "Genie In A Bottle" au fun de "What A Girl Wants", en passant par les sons gospels de "So Emotional" et la ballade "I Turn To You", Christina aborde le thème de la recherche de sa propre identité mêlée aux incertitudes liées à l’adolescence et au passage à l’âge adulte. "J’étais excitée de travailler avec tellement de grands producteurs sur cet album". Et c’est peu de le dire, parmi eux se trouvent Carl Sturken et Evan Rogers (’N Sync, Boyzone, Brand New Heavies), David Frank, Steve Kipner, Travon Potts (co-auteur du tube "Angel of Mine”), Matthew Wilder, Diane Warren et Guy Roche (Brandy, Dru Hill, Aaliya, K-Ci & Jo Jo). En 1999, la chanson « Genie In A Bottle » fait un malheur et propulse la jeune star au sommet des palmarès.

Christina Aguilera débute l’année 2000 en tête des palmarès avec la chanson « What a Girl Wants », ce qui lui permet d’être invitée à chanter lors des cérémonies de Noël à la Maison Blanche et lors du spectacle de la mi-temps du « Super Bowl » (événement majeur du sport américain, qui rassemble le plus de téléspectateurs à travers le monde). Ce coup de pub lui vaut une apparition sur les écrans de télévisions de monde entier... Première consécration pour la jeune star : l’album est couronné par le titre de la meilleure nouvelle artiste lors de la remise des « Grammy Awards ».

CHRISTINA SUR LA VAGUE...

En septembre 2000, en pleine vague de musique latine, la jeune femme enregistre un disque en espagnol : « Mi Reflejo ». Plusieurs chansons de l’album sont, en fait, des traductions de son premier disque. Quelques semaines plus tard, elle lance un disque de Noël, « My Kind of Christmas ». Mais la jeune chanteuse va bluffer tout le monde en participant à la trame sonore du film Moulin Rouge. Elle reprend en compagnie de Pink, Mya, et Lil’ Kim le succès de Patti Labelle, « Lady Marmelade » (Mais si, « voulez-vous coucher avec moi ce soir » !!! Ca y est c’est bon ?). Pendant le clip, sa métamorphose est impressionnante, tout comme la puissance qui se dégage de ce petit bout de femme. Encore une fois, le titre est couronné par un Grammy Awards pour la collaboration de l’année.

Les chansons rythmées et les splendides ballades de l’album sont bien la preuve que Christina n’est pas juste un phénomène de mode, mais une candidate sérieuse au titre de Voix de sa génération. Ce premier album marque une nouvelle étape pour Christina sur la route de son succès. Avec ses nombreuses apparitions à la TV et ce que dégage Christina, c’est le cinéma qui commence à lui faire els yeux doux... Néanmoins elle attendra avant de passer devant les caméras car elle désire se concentrer sur sa carrière musicale. Et bien lui en a pris...

+-+

LE CHOC « STRIPPED »...

En 2002, le monde va découvrir la vraie Christina Aguilera... Et franchement, c’est de la bombe bébé ! Son deuxième album « Stripped » montre davantage la personnalité de la chanteuse, ainsi que ses nouveaux talents en tant qu’auteur. Lassée de son image peut-être un peu trop lisse, Christina laisse définitivement son côté « oh les enfants, bienvenus chez mickeyyyy !!! » derrière elle et adopte un look beaucoup plus trash et provocant. Chocking !!! L’Amérique puritain est outrée. Comment une enfant de Mickey a pu se transformer en créature du mal ! Mais arrêtez deux secondes et lâchez-vous merde ! Bon, les américains finissent par adopter cette nouvelle Christina qui enchaîne les couvertures des plus grands magazines (Rolling Stones, Maxim, CosmoGirl !) dans des poses plus que suggestives, notamment à poil... Heinn ! Sympas le concept... Il faut dire qu’entre son clip « Dirrty » et ses frasques lors d’apparitions publiques, rapport à l’épisode du fougueux baiser sur la bouche de Madonna lors des MTV Video Music Awards de 2003, la belle ne fait qu’entretenir son image sulfureuse.

Le titre « Dirrty », featuring Redman la propulse en tête des charts et la « tuerie » Beautiful, le second extrait, lui permet même de gagner un troisième Grammy Award. Après avoir terminé sa tournée mondiale, Christina entreprend, durant l’été 2004, une tournée nord-américaine. Mais des problèmes de santé l’ont forcé à annuler sa liste de concerts. De nouveau en forme, Christina retourne en studio et enregistre deux nouvelles collaborations notamment avec Missy Elliott (pour le film d’animation Shark Tale) et avec le rappeur Nelly. Les deux chansons sont très bien accueillies durant la fin de l’année 2004 et remportent beaucoup de succès. Mais Christina Aguilera n’arrête pas pour autant de travailler sa musique. Elle commence à se tourner peu à peu vers un style plus jazzy et blues. De ce fait, elle enregistre une reprise de « A Song For You » sur l’album « Possibilities » du fabuleux pianiste Herbie Hancock (je sais, mais c’est une de mes idoles...).

XTINA LA PIN UP IS BACK IN THE BUSINESS...

Après des années sulfureuse, Xtina se serait-elle assagie ? Hummm... Non, mais elle a trouvé un équilibre en la personne de Jordan Bratman avec qui elle s’est fiancée en 2005. Juste pour infos et pour ceux que cela intéresse, le mariage s’est déroulé dans un vignoble californien de Napa Valley au coucher du soleil après deux jours de cérémonie à thème. La veille, la fête était sous le thème du Japon, pays dans lequel Christina a vécu plus jeune. Que c’est touchant tout ça... Christina est également très impliqué dans les causes humanitaires... Elle a participé au projet de reprises “What’s Going On ?” dans le cadre du programme ‘Artists Against AIDS’ du AIDS Project Los Angeles. En 2004, elle est devenue le nouveau visage de la marque de produits cosmétiques MAC et porte-parole du MAC AIDS Fund. Plus récemment, elle s’est investie dans des campagnes de sensibilisation de l’opinion avec YouthAIDS et ALDO. Elle parraine et s’implique activement dans les activités du ‘Women’s Center and Shelter of Greater Pittsburgh’ venant en aide aux femmes et aux enfants maltraités.

+-+

Après quatre ans d’absence, la chanteuse revient donc avec "Back to basics", un album d’inspiration soul, jazz et blues. Alors que le premier single "Ain’t no other man" tourne en boucle sur les ondes, on ne peut que constater les changements vestimentaires de la belle. “Il s’agit d’un album concept, un projet dans lequel j’ai eu envie de prendre des risques,” explique Christina. “Les références sont Billie Holiday, Otis Redding, Etta James et Ella Fitzgerald - la musique sur laquelle j’aimais m’amuser lorsque j’étais petite.”

Chevelure blonde platine, robe rétro au décolleté plongeant et ambiance années 30, aucun détail n’a été laissé de côté pour servir la voix toujours aussi puissante de la diva. Et franchement le look Marilyn, glamour sans être vulgaire, ça lui va plutôt bien...

Viva Christina !


ELLE A DIT :

-  « J’ai grandi dans une famille tiraillée par la violence... » (Aiiiiieeee !)
-  « Je ressens parfois le besoin de mettre en avant mon sex appeal... » (Aucun problème me concernant...)
-  « Mon mari m’a sauvé la vie... » (J’aurais fait la même...)
-  « Le sexe peut-être un jeu... » (Jouons ensemble Christina...)
-  « Je suis toujours sexy... » (Sans blagues...)
-  « On m’a reproché mon image à la sortie de Dirrty... » (Qui a osé !)
-  « Le mariage ne m’a pas rendu moins provocante... » (ThanX God !)
-  « J’ai mis longtemps avant de faire confiance aux hommes... » (Je savais qu’il fallait qu’on se rencontre...)




CHRISTINA EN CHIFFRES :

-  Christina Aguilera (album) [1999] (16 millions + vendus)
-  My Kind Of Christmas [2000] (1 million + vendus)
-  Mi Reflejo [2000] (2 millions + vendus)
-  Just be free [2001] (1 million + vendus)
-  Stripped [2002] (11 millions + vendus)
-  Back To Basics [2006] (2.5 millions + vendus jusqu’à maintenant)

Article précédent
Article suivant