Article précédent
Article suivant

DJ SIR OLIVER

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :


Oliver pour ceux qui ne te connaissent pas peux-tu te présenter ?
Je suis né en 1974 à Hanovre en Allemagne d´une mère allemande et d´un père français. Je commence la musique à l´âge de 17 ans je chante et je compose pour le groupe luxembourgeois « Frantix ». A 25 ans je me tourne vers les platines et depuis j´œuvre en tant que DJ au New Oldie et au Dancing club Jester. Parallèlement j´aime la vie médiatique. Après des engagements au Tageblatt à Eldoradio chez RTL et chez Tango TV je produis maintenant ma propre émission de radio la « DNR Late Night ».

Comment es-tu venu à la radio ?
En 2000 j´ai fait mes premiers pas à la radio sur la chaîne Eldoradio mais j´y suis resté que trois mois. Après mes engagements à la télévision (Planet RTL et Tango TV) j´ai eu envie de tenter à nouveau l´expérience radio et j´ai proposé à DNR de leur produire une émission sur la vie nocturne au Luxembourg. Ils ont accepté mon concept et depuis mai 2004 on peut m´entendre tous les vendredis soir à partir de 21 heures.

Quelle est la politique de DNR ?
DNR souffre encore des à priori que certaines personnes ont envers une radio appartenant au groupe Saint Paul qui est assez proche de l´église catholique au Luxembourg. Or avant ma venue à DNR j´avais aussi certaines craintes notamment en ce qui concerne la politique de la maison. Mais très vite j´ai réalisé que les idées de la direction de DNR sont beaucoup plus modernes que l´on pouvait imaginer. Preuve faite DNR est aujourd´hui la seule radio nationale proposant une émission pour les jeunes qui aiment sortir.


Comment se positionne la radio dans le paysage musical luxembourgeois ?
DNR est une radio à fréquences nationales qui essaye forcément de joindre le plus large public possible. Le slogan de DNR étant « The Right Mix » tous les genres musicaux s´y retrouvent (Rock Pop R´n´b Dance Disco...). Même avant mon engagement à DNR j´écoutais leurs programmes qui sont pour moi les plus intéressants en tout cas pour les luxembourgeois entre 20 et 40 ans.

Peux-tu nous présenter ton émission “ DNR LATE NIGHT ” ?
Le principe est très simple. Nous proposons aux auditeurs de s´échauffer un peu avant leur soirée du Week End. Pendant les 2 heures de la « Late Night » le programme musical tourne autour des tubes qu´ils entendront quelques heures plus tard dans leur club préféré. En plus nous leur communiquons dans notre agenda tous les évènements qui ont lieu le week-end afin de donner des idées aux gens qui ne savent pas encore où ils veulent aller. D´autres rubriques comme le CD de la semaine ou l´invité de la semaine s´y ajoutent. Le but de l´émission est surtout de divertir il ne faut pas se prendre trop au sérieux.

Quels sont les guests que tu aimerais recevoir dans ton émission ?
Je voudrais continuer à offrir des interviews exclusives de stars internationales à mes auditeurs comme je l´ai déjà fait avec Jean Roch Benny Benassi ou Eddie Barclay. Il serait par exemple intéressant de comparer les réponses d´un Jean Roch à celles de ses collègues de la nuit parisienne comme. Tony Gomez ou David Guetta. J´aimerais bien recevoir encore des Dj´s comme Bob Sinclar DJ Kost ou Laurent Wolf.

Est ce que tu sors beaucoup et quels sont les endroits que tu fréquentes ?
Bizarrement je ne sors pas tellement. Mon travail de DJ fait déjà que je fréquente les endroits de la nuit au moins 2 à 3 fois par semaine. Les autres jours je suis très content de rester chez moi devant ma télé ou dans mon studio d´enregistrement. Parmi les endroits que je fréquente il y a bien sûr le Dancing Club Jester mais aussi de temps à autre le V.I.P Room en ville. Même si je ne suis pas trop « VIP » mais plutôt du genre terre-à-terre j´aime l´ambiance que Pierre et son équipe offre à leurs clients c´est nouveau au Luxembourg.


Quel est ton sentiment sur la nuit au Luxembourg ?
La première remarque qui me vient à l´esprit c´est : « Peut mieux faire ». Malheureusement l´offre au public est très restreinte au Luxembourg ; manque d´endroits valables manque d´évènements spéciaux qui permettraient au public d´avoir des sensations nouvelles. On reste trop sur les acquis il y a beaucoup de bals populaires des soirées où les Dj´s sont souvent forcés par leurs patrons de rester dans des normes musicales connues. Un club comme le VIP nous a déjà amené un plus mais il faudrait qu´il y ait plus d´initiatives pour créer des nouvelles atmosphères.

Quels sont tes projets ?
J´ai maintenant signé une option avec DNR pour continuer l´émission « Late Night » jusqu´en décembre 2005 et je compte vraiment m´investir à fond dans ce projet. D´un autre côté je reste fidèle à mes engagements comme DJ au Jester et au New Oldie mais j´organiserai de plus en plus souvent de soirées spéciales en mon propre nom. En ce qui concerne mes ambitions de production musicale hormis un single « Sir Oliver » en décembre 2004 qui devrait s´appeler « Haal mëch » un slow en luxembourgeois pour une bonne cause je vais travailler en douceur sur mon premier album en solo que je ne prévois pas de sortir avant 2006.

On dit que la radio est un bon plan avec les filles info ou intox (rires) ?
Plutôt intox. La radio l´est en tout cas moins que le fait d´être DJ. Je préfère que l´on m´aime pour ma personne et non pas pour mes fonctions. Je ne suis pas trop du genre « One night stand ».
Article précédent
Article suivant