Article précédent
Article suivant

Djing : BEHROUZ

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :



NightLife : Quand as-tu commencé à mixer ?

Behrouz : J´ai commencé le djing il y a plus de 17 ans à San Francisco ma ville. Au début c´était juste un passe-temps je collectionnais les disques... J´avais l´habitude de faire des cassettes pour des amis. Un jour un de mes amis organisait un défilé de mode à San Francisco et il m´a demandé si j´étais ok pour faire la musique. Alors j´ai fait une cassette et ça c´est super bien passé. La seconde fois il m´a demandé si je pouvais faire la même chose mais en live... J´avais juste l´habitude d´acheter des disques je ne savais pas comment mixer... J´ai donc appris moi-même.

Parles-nous de l´aventure « Renaissance »...

J´ai commencé en faisant un remix sur le label « Renaissance ». J´ai été très surpris quand ils m´ont approché pour me proposer un concept... En fait c´était prendre deux dj´s inconnus de deux continents différents afin de fusionner leurs sons sur une compilation. J´étais très flatté... L´année dernière j´ai sorti une double compilation sur le label cela m´a donné l´opportunité d´exprimer mon son au maximum.

Peux-tu nous parler du concept « PURE BEHROUZ » ?

Le concept « Pure Behrouz » représente ma propre expérience. Celle d´être un dj pendant des années et jouer beaucoup de styles musicaux différents. En ayant cette expérience tu ne peux pas jouer seulement deux ou trois heures de House Music. Tu as besoin d´au moins cinq ou six heures pour tenir en haleine la foule. Je suis donc arrivé avec cette idée de jouer une fois par mois de l´ouverture à la fermeture et j´ai appellé cela « Pure Behrouz ». La soirée est une fois par mois au « Ruby Skye » à San Francisco et j´ai commencé à exporter le concept dans différentes parties du monde. J´ai d´ailleurs une date à la WMC 06 le 24 mars au Privé.

Comment pourrais-tu définir ton son ?

Mon son est sexy éclectique bourré d´émotions il regroupe mes expériences de 20 années de musique. On va dire que c´est de la musique mentale quand tu es sur le dance floor c´est quelque chose du passé du présent et du futur.



Où te fournis-tu en sons ?

À San Francisco je fais toujours quatre magasins et je passe beaucoup de temps à écouter les disques. Je tire mon inspiration de ces magasins et en même temps je me renseigne sur les nouveaux producteurs et labels via internet. Et bien sûr je reçois pas mal de promos...


« Tu as besoin d´au moins cinq ou six heures pour tenir en haleine la foule... »


As-tu prévu bientôt de jouer avec des dj´s de « Renaissance » ?

Oui pendant la WMC à Miami je vais jouer à la soirée « Renaissance » avec Hernan Cattaneo et Nic Fanciulli. J´ai récemment fait une soirée « Renaissance » avec Satoshi Tomiie au Crobar à New York. C´est toujours un plaisir de jouer avec lui.

Quels sont les dj´s que tu aimes écouter ?

Mes dj´s préférés sont Danny Tenaglia mon mentor et avant tout ami depuis des années Flavio Vecchi en Italie Cirillo du DC-10 et Laurent Garnier. J´adorerais jouer avec Flavio et Laurent Garnier... Laissez-moi une chance (rires) !

Es-tu à l´écoute des nouveaux dj´s ? Quels sont ceux que tu observes ?

J´essaie toujours d´être à l´écoute des nouveaux dj´s car tu apprends des plus vieux mais des plus jeune aussi. Il y a beaucoup de jeunes dj´s et producteurs qui arrivent maintenant. Un que j´observe avec attention c´est Roman S. de New York. Ce n´est pas seulement un producteur mais un excellent dj. En France j´aime beaucoup l´esprit des dj´s des Kit Kat j´adore leurs sets.



Quels sont tes projets ?

Pour le moment je suis entrain de travailler sur une compilation pour « Angels of Love » en Italie. J´ai également prévu de faire une double compilation pour Renaissance. Je viens juste de finir un titre intitulé « Black Betty » qui va sortir bientôt. J´ai aussi pleins de surprises pour la WMC. Aujourd´hui je suis très heureux de mon parcours j´ai été résident au Pacha à Ibiza au DC10 j´ai fait les clôtures du Space et j´entame cette année une résidence au RedLight à Paris !

Quel est ton meilleur souvenir de soirée ?

J´ai mixé récemment à Punta Del Este en Uruguay. C´était en plein air devant une foule incroyable... J´ai rarement vécu cela auparavant. J´ai joué 10 heures et ils en voulaient toujours plus. Le pire c´est qu´en plein milieu de la soirée je regarde en bas de la cabine et je vois Naomi Campbell qui dansait et m´écoutait. Je l´ai rencontré après c´était fantastique.

Penses-tu que nous pourrons un jour acheter un package avec tous les morceaux de « Renaissance » ?

Pour le package je ne suis pas sûr mais c´est une chose à laquelle nous devrions penser. On doit bien cela au public et aux gens qui nous suivent depuis tant d´années.


Article précédent
Article suivant