Article précédent
Article suivant

Gian aka Kurd Maverick

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :


LA RÉVÉLATION DE LA WINTER MUSIC CONFÉRENCE !

Véritable révélation de la Winter Music Conférence de l’année 2005 avec son remix du “Pump up the Jam“, Kurd Maverick récidive cette année pour la WMC 2006 avec le tube qu’on ne pouvait pas rater dans les clubs à Miami : le remix du Love Sensation. C’est à l’occasion de son passage à Toulouse à la “Villa Garden“, pour la soirée “Spring“ que nous avons pu l’intercepter pour lui poser quelques questions.

Propos recueillis par Steve GALLAIS

NightLife : Comment tout à commencé, et qu’est ce qui t’as poussé dans la musique ?

Kurd Maverick : J’ai toujours été passionné de musique, et mon côté un peu touche à tout m’a emmené à découvrir de nombreux instruments. Dés l’age de 14 ans je jouais dans un groupe de folklore à moitié Turc et à moitié Kurde nommé Youroom. Et puis, un jour chez un ami, j’ai découvert un nouvel instrument dont je ne savais pas encore me servir : les “Technics magic turntables“. Je me suis penché dessus et je suis devenu accroc.

Dès le départ tu jouais de la house Music ?

Non, j’ai démarré par le “Rythm and Blues“ (R&B) et c’est en Allemagne que j’ai vraiment découvert mon style musical. Ma carrière de DJ a réellement démarré en 1997, avec l’électro et la House.

On connaît Kurd Maverick, mais aussi Gian, quel est ton vrai pseudo ?

Mon nom de scène a toujours été Gian. Je faisais également un peu de production sous ce nom. Puis un jour j’ai sorti un remix de “Pump up the jam“ sans en avoir les droits... Je voulais le faire tourner auprès des Dj’s, donc j’ai créer ce pseudo « Kurd » car je suis mi Turc, mi Kurde, et “Maverick“ car j’adorais voyager. Le remix a été playlisté par tous les plus grands Dj’s et les maisons de disque m’ont contacté pour le signer. Pour eux, il était évident qu’il fallait le sortir sous Kurd Maverick, j’ai donc été forcé de garder ce pseudo. Mais Gian n’est pas mort pour autant. Disons que Kurd Maverick c’est le concept Club, et Gian c’est le producteur plus underground.

“J’AI COMMENCÉ PAR LE R&B !“

Quels ont été tes meilleurs souvenirs aux platines ?

Au niveau de l’ambiance et du public c’est bien évidemment en Allemagne et à Ibiza. Mais ce qui demeurera dans mon cœur et dans ma tête, c’est ce club où j’étais résident en Allemagne, le “Bungalow“. C’était comme beaucoup de clubs à l’Est, un lieu complètement clandestin, comme une sorte de grande villa désaffectée. On y organisait de grosses soirées privées et l’ambiance était survoltée. Mais malheureusement le “Bungalow a fermé“, il restera pour moi une légende à jamais.

Quel est le disque favori dans ton bac en ce moment ?

Ahhhh... pas facile ! Disons Eric Prydz “Proper Education“ et bien sûr toutes mes productions.

L’an passé c’était “Pump up the jam“, cette année tu cartonnes avec le remix de “Love Sensation“, quels vont être tes prochains remix ?

Eh bien ça va vous étonner, mais tous mes remix ont été réalisés il y a un bon moment. Ils sortiront quand les maisons de disque voudront les signer. On peut juste dire que les prochains qu’on pourra entendre sont : Bob Sinclar “Everybody“, Paul Johnson “Get get Down“, ainsi qu’un remix de Basement Jaxx et un de Robbie Williams... C’est à vous de suivre tout ça.

Article précédent
Article suivant