Article précédent
Article suivant

JE « CLUBBING » A PARIS !

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :


Des endroits incontournables, comme le Rex, le Queen, le Baron ou encore la Loco aux salles plus intimistes, Paris regorge, dans ses méandres festifs, de lieux et de soirées pour tous les goûts, tous les publics… Et justement, de cette diversité de l’activité nocturne naît souvent une question récurrente, qui résonne dans tous les cercles de fêtards ou groupes d’amis : « Y’a quoi ce soir et où va t’on ? ». Alors pour donner quelques pistes pour le programme du soir et pour choisir son lieu de tribulations nocturnes, voilà un petit tour d’horizon des soirées parisiennes récurrentes, du lundi au dimanche, et des lieux incontournables, à noter au crayon gras dans son agenda !

L U N D I
On a souvent l’habitude de dire (ou de croire ?) que le clubbing sur Paris ne démarre qu’à partir du mercredi soir ! Mais le début de semaine peut justement être l’occasion de goûter à des lieux et des ambiances différentes ou décalées ou tout simplement de prolonger un week end festif ! LA soirée incontournable du lundi soir est bien entendu la « Disco Queen » au Queen, à faire au moins une fois dans sa vie ! Gays, hétéros et gays friendly se retrouvent sur le dancefloor de la boite culte des Champs avec comme dénominateur commun : faire la fête jusqu’au petit matin pour ce que l’on surnomme « The Best Disco Party » ! Ambiance surchauffée et électriquement contagieuse !
Mais le lundi reste sans doute l’occasion de faire « autre chose » que les autres soirs de la semaine. Alors pourquoi ne pas aller se poser dans un bar d’hôtel ? Musique lounge & deep house et ambiance cosy de rigueur, comme au Costes, au Murano, au Concorde Lafayette (et sa vue imprenable sur le tout Paris), ou encore au Plaza Athénée. Vous y croiserez toute une faune de noctambules ou de Happy Few en mal de nouveaux QG de la nuit. Et puis sinon, je vous glisse à l’oreille mon coup de cœur à ne répéter à personne : les « Lundis du Tania Club », c’est quelque chose ! Enfin je dis ça, je dis rien (www.myspace.com/letaniaclub) !
+-+
M A R D I
Les bonnes soirées le mardi sur Paris sont aussi prolifiques que le nombre de victoire du PSG en ce début de saison ! Cependant, le mardi reste un jour idéal pour truster les salles alternatives, à la programmation riche et éclectique. Parmi elles, le Nouveau Casino propose souvent de très bons concerts le mardi. Jetez régulièrement un œil sur sa programmation, car elle vaut vraiment le détour ! Le Batofar, l’OPA, le Glazart, le Cabaret Sauvage ou la Flèche d’Or sont aussi des ambassades nocturnes alternatives de choix ! Mais attention, vous pouvez aussi bien tomber sur un concert intimiste de jazz que dans une soirée Métal, Hip Hop ou Jungle, alors, checkez bien avant, pour savoir où vous mettez les pieds. « Narrow-Minded » exclus dans ces lieux ! L’ouverture artistique et la curiosité culturelle sont de mise ! Et puis tiens, allez donc faire un tour au Paris-Paris pour la soirée aussi déjantée qu’indescriptible « Ullman Cabarock » ! Vous m’en direz des nouvelles !
Bon, si vous souhaitez « clubber » le mardi, c’est de l’autre côté de la place de l’Etoile que ça se passe avec la soirée « Girl’s Privilege » à l’Etoile ou la très populaire « Fiesta Erasmus » au Duplex, la soirée où se rencontrent tous les étudiants étrangers et français de la capitale ! Pour les aficionados d’ambiance électrique et sensuelle, préférez la soirée « Empire » aux Folie’s Pigalle, avec ses strip-girls & gogo-girls déchaînées sur les rythmes Eléctro-Pop-Rock de l’indétrônable K-Mu et de ses acolytes K-Rs et Kartl Jefferson.




+-+
M E R C R E D I
Le mercredi c’est le jour des grands enfants qui aiment s’acoquiner sur les sons électro, techno, drum’n’bass ou minimal du Rex Club ! Une prog’ souvent pointue, une entrée libre (souvent) et du bon son BPMisé plein les oreilles… Définitivement, le Rex reste mon port d’attache de nuit préféré le mercredi ! Pour les amoureux des Champs Elysées, la « Ladies Night » du Queen reste une valeur sûre : entrée gratuite pour ces demoiselles, 15 Euros pour les mecs. Qui n’hésitent d’ailleurs pas à les sortir tant l’ambiance de cette soirée est « électrico-sensuelle » (suivez mon regard…). Si le Queen ne vous tente toujours pas (ou si vous venez de vous y prendre une porte), tentez la « Cosmopolitan Place » du Six Seven, une des soirées les plus appréciées du mercredi soir…


Autre quartier, autre style, le Paris Bodega est un bel endroit de 900 m2 « so caliente » pour faire la fête de 19h à 4h du mat’. Clientèle type « After Work » 25-35 ans, plutôt féminine... C’est le cadre idéal pour les soirées style « bouffe entre potes puis danse jusqu’à 2h du mat’ maxi, histoire de ne pas se coucher tard, car le lendemain les cernes au bureau, ça l’fait pas…».



+-+
J E U D I
Dans les méandres du microcosme de la nuit parisienne, « jeudi » doit vouloir signifier « After Work » tant les soirées « sortie de bureau » se sont multipliées depuis 2 ans… Mais en matière d’after work, rien ne vaut l’originale et incontournable « Seven To One » à La Galerie (qui existe depuis 2001), histoire de manger, boire un verre et faire la fête sans se coucher tard, de 19h à 1h du mat’. Coup de cœur également  pour l’after work élégante et exubérante du Pink Paradise avec son cadre glamour et sexy, et celle de l’Aqua qui nous offre la possibilité de danser avec les requins sous des millions de litres d´eau à l’occasion de l’ouverture nocturne du musée et de l´aquarium ! Sans oublier celle de Chez Felix, 100% « Latina Fever » et so caliente !



Pour les courageux de la seconde partie de soirée, il n’y a que l’embarras du choix ! La soirée « Erasmus Paris » au Mix s’est forgée une belle réputation (entré gratuite pour tous les étudiants étrangers), même si les plus de 25 ans s’y sentiront un peu largués… « Push It » à La Loco et « In Queen We Dance » au Queen devraient satisfaire les fans d’House et d’Electro. Les Bains Douches, de leur côté, proposent une soirée gay/gay friendly, follissime et sans prise de tête avec le meilleur de la variétoche française : « Le Bal du Jeudi ». Pour ceux qui connaissaient les excellentissimes soirées « Oh La La » au Vinyl, vous ne serez pas déçus ;)


+-+
V E N D R E D I
Début de week end et grosses, grosses soirées en perspective ! Le vendredi, les clubs font un réel effort du côté des line-up et des guests accueillis (à défaut de faire preuve d’originalité côté concept ?). Encore une fois, la soirée incontournable pour les aficionados de techno et d’électro est l’immanquable « Automatik » au Rex ! Oxia, The Hacker, Vitalic, Laurent Ho, Paco… bref, la crème des DJs y est passée ! Lalternative à Palais Royal, club électro underground « comme à la maison », nous fait du bien aux oreilles avec ses « Paris Boom Boom » orchestré par Bad Ced des Dax Riders ! Dans le quartier de Montparnasse, le Mix, le Redlight et le Bobin’o tirent également leur épingle du jeu en proposant des programmations tout simplement énormes le vendredi soir ! A noter l’after « French Kiss » au Redlight chaque vendredi soir… enfin samedi matin… enfin peu importe, vous m’aurez compris !

Grand classique des nuits parisiennes également : la « Carwash » au Wagg dont le leitmotiv est « Funky Music for Funky People » ! Une référence ! Club adoré ou décrié, le Cab est une étape de choix le vendredi soir avec sa récurrente « Palais Royal » où s’entremêlent oiseaux de nuit et jolies petites mutines. Bon avouons le, ça vaut surtout le coup d’œil ;) Et puis si vous voulez vous faire un petit plaisir entre filles (on parle de sortie uniquement pour l’instant !) alors direction le Six Seven pour « Vengeance d’une Femme ». Au programme : before exclusivement féminine jusqu’à 0h30, strip teasers et cris aigus en continue ! A tester ! Enfin tous les vendredis soir, c’est la « Yo’s Party » au Lounge Square avec Mouloud, Michael Créange, Magnum… Une alternative intimiste et qualitative au clubbing de masse !


+-+
SAMEDI
Le samedi tout est permis ! A commencer par s’orienter vers des soirées de qualité comme les « Pigalle Rock Party » du Divan du Monde, qui depuis maintenant 4 ans vous font remettre vos boots, sortir vos slims du placard pour danser comme un fou au son des Arctics Monkeys, Killers et des Libertines. La piste vous attend pour des sets rock de folie, saupoudrés d’électro ! Dans les starting block qualitatifs et festifs, on retrouve bien placée à la corde, la soirée deep house / garage « Cheers » au Djoon, véritable référence de la Nuit Parisienne ! Et lorsque notre cœur et nos oreilles balancent d’avantage pour les BPM Hip Hop, c’est au Gibus que ça se passe avec « Party Up », la seule vraie bonne soirée R’n’B / Hip Hop / Crunk de la Capitale !

Si on se destine vers des soirées plus généralistes, la Loco reste incontournable le samedi soir avec sa régulière « Electro Box » avec 3 ambiances sur 3 étages. Tout comme le Duplex avec « Crazy Saturday » qui regroupe tous les Happy Few et belles gosses de la place parisienne ! A toi de choisir ton camp ! Et pour ceux qui souhaitent prolonger la nuit jusqu’à ce que le jour se lève, deux afters à se mettre sous la dent : « Psychoroom » aux Folie’s Pigalle et les French Kiss» au Redlight, que l’on ne présentent plus !

DIMANCHE
Bon allez, il faut aller dormir maintenant… Non pas encore ? Bon OK petit oiseau de nuit, ton nid douillet dominical s’appelle le Baron pour les « Karaokés Live » présentés par Nicolas Ulmann. Totalement déjantés et donc totalement indispensables… Si pousser la chansonnette derrière un micro te parait trop sage, alors direction le Tea Dance du Folie’s Pigalle, de 18h à minuit, un rendez-vous différent et non-conformiste et toujours électrique ! Mais la soirée référence du dimanche soir reste la sulfureuse soirée « Overkitsch » du Queen, histoire de clôturer une semaine de clubbing sur des notes plus que positives…
+-+






Article précédent
Article suivant