Article précédent
Article suivant

La Sécurité

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :
On peut aborder le monde de la sécurité d’une façon complètement différente :
En gardant une fois de plus le meilleur de l’existant et en l’améliorant par les NTIC

Le problème de la sécurité dans le monde de la nuit est un problème très sensible.
- Arriver à trouver le juste milieu entre le délit de sale gueule et le jugement fondé.
- Réussir à refuser quelqu’un sur un période déterminée et non à vie pour qu’il comprenne son erreur afin qu’il s’autodiscipline la prochaine fois.
- Faire en sorte qu’un nouveau portier ne commette aucune erreur : soit refuser quelqu’un de très important sur un a-priori ou à l’inverse, soit laisser passer l’individu charmant à l’entrée mais créateur de problèmes à l’intérieur.
    Personne me fera croire qu’il existe le super portier qui ne se trompe jamais, ne tombe jamais malade, n’est jamais remplacé, n’est jamais fatigué, énervé et qui a une mémoire infaillible sur plusieurs mois, voir plusieurs années !! 
    Pour finir, dans le cadre où vous auriez tous ça, à savoir une équipe de sécurité hors-norme (Mais à mon avis, ça n’existe pas !!), vous auriez encore le syndrome du « De toute façon, je m’en fous, je vais à côté !! » ATTENTION, à côté, c’est peut-être chez vous.

    Nous n’aborderons pas les sujets mille fois débattus : gaz ou gels lacrymogènes, conditions physiques, sports de combats, maîtres chiens, psychologie, matraques électriques, législation…
    Nous avons décidé de vous parler d’une méthode qui vient en parallèle et en amont de la plupart de vos solutions.

J’anticipe le problème

    La première partie est basée sur la reconnaissance de l’individu. Une fois de plus, nous allons vous parler de la GRC (Gestion Relation Client) et du module sécurité particulièrement.
    Aujourd’hui, la seule solution est d’accepter ou de refuser un client sans autre alternative.
   Grâce à la fameuse carte membre, pour tout individu sur lequel vous avez un doute mais sans plus, il y a la solution simple de ne pas refuser l’entrée mais de demander à la personne (comme dans n’importe quel club privé) de prendre sa carte membre ; Je vous promets dès à présent que toutes personnes refusant de prendre la carte confortera votre intuition.
    De plus, ce n’est plus vous qui vis-à-vis de la loi, refuser l’entrée mais lui qui refuse de prendre la carte ; Il est évident que devant la loi, le contexte n’a plus rien à voir. Ceux qui se sont retrouvés dans des procès savent très bien de quoi je parle !
Deuxième solution : votre client accepte sans aucun problème de prendre la carte membre avec nom, prénom, adresse, date de naissance, photo… Il est très clair que vous avez à la fois acquis un nouveau client et en plus, imaginez le contexte dans lequel votre personnel de sécurité travaillera lorsqu’il y aura conflit : Le portier peut l’appeler par son prénom et lui dire gentiment : « Allons Kévin, calme-toi, on va pas se fâcher, les habitants de Truc-muche sont nos meilleurs clients, il n’y a pas de raison que j’ai des soucis avec toi !! » Instantanément, deux messages sont passés : je sais qui tu es et je sais où t’habites !! Le client comprend et se rappelle que nous avons toutes ses coordonnées et s’autodiscipline, pour la majore partie.

Je gère les degrés d’incidences

    Un incident mineur a lieu, votre équipe de sécurité gère le souci en direct. Le client doit comprendre que votre établissement n’est pas un lieu à problèmes, mais un lieu de détente et de respect d’autrui. Vous lui faîtes comprendre que son attitude n’est pas sans conséquence : il est privé de son droit d’entrée pendant une semaine, quinze jours, un mois, deux mois, six mois… au sein de votre club !! Vous le mettez en liste noire temporaire et à vous de déterminer combien de temps cette personne doit y rester.
Dans le cas où il se présenterait avant sa date d’échéance, dès que sa carte sera badgée, un message avertira que c’est une personne indésirable jusqu’à telle date. Dès que la date est dépassée, il repasse automatiquement en client autorisé.
    En faisant sa demande de carte membre, le client s ‘engage à respecter la charte de bonne conduite qui l’accompagne.
En cas d’incident majeur, vous pouvez même prendre la décision d’enregistrer ce client dans la liste noire permanente qui, liée au journal de sécurité obligatoire dans chaque établissement de nuit, vous permettra d’intégrer dans sa fiche la date du litige et dans ce fameux journal les raisons vous ayant poussées à prendre cette décision.

Un véritable outil vous permettant de pouvoir travailler sans subir tous les inconvénients cités en début d’article.
Sachez que passnight.com propose une solution d’adhésion à une charte nationale où les clients qui se verront retirer leur carte seront interdits d’adhésion durant 2 ans.
Un grand pas dans le monde de la cohérence

    Nous avons reçu plusieurs courriers et plusieurs mails de sympathie, venant même des pays étrangers et nous tenions à vous remercier très sincèrement de ses témoignages de sympathies car nous faisons ce métier avec passion.


Thierry MORIN
direction-fr@i-tecks.com
Article précédent
Article suivant