Article précédent
Article suivant

Murratt Atik

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :


Co-fondateur du Stringfellows à Paris avant de prendre la direction artistique du Pink Paradise, Muratt Atik continue de faire les belles nuits de la Capitale en reprenant les rênes de La Suite et du Pink Paradise. Succéder aux Guetta, mission impossible ? Certainement pas pour ce passionné et véritable visionnaire de la nuit et de la fête !

Propos recueillis par Nicolas George

 

Nightlife : Pour ceux qui ne te connaissent

pas encore, quel a été ton parcours avant

d’arriver à la tête du Pink Paradise et de La

Suite ?

Muratt Atik : J’ai été Directeur Artistique du

Bus Palladium à Paris durant 8 ans… Un très

beau souvenir ! Ensuite, je me suis orienté

vers le Cabaret pour devenir le co-fondateur

du Stringfellows à Paris. C’est d’ailleurs après

une rencontre avec Peter Stringfellows que je

suis tombé amoureux du milieu du cabaret !

J’y suis resté 1 an et demi, avant de rejoindre le

Pink Paradise aux côtés de Cathy et David

Guetta. Cela fait maintenant 4 ans que j’en suis le directeur artistique.


Tu viens de prendre la tête du Pink

Paradise et de La Suite. Quel est ton rôle

précisément ?

Je m’occupe de toute l’organisation et de

la production notamment ! Je « coache »

l’ensemble de la gestion du lieu. Par exemple,

il faut voir qu’au Pink, il y a une quarantaine

de danseuses salariées ! C’est une véritable

entreprise dans l’entreprise et il faut arriver à

gérer tout cela ! Ce qui me vaux pas mal de

maux de tête, car c’est comme si l’on avait 40

Dj’s à gérer dans un seul club !


Le Pink Paradise est un établissement qui

fonctionne très bien. En quoi se caractériset-

il des autres lieux de nuit ?

Au Pink, on offre un spectacle permanent dans

un lieu select et glamour ! On est vraiment

dans la mouvance de l’esprit des cabarets.

Les filles qui passent sur scène sont des

artistes et ça, je le revendique ! La clientèle est

écléctique: Business Men, parisiens, touristes,

etc… C’est un cabaret à l’ancienne où on fait

la fête sans se prendre la tête !


Donc le côté « strip tease » du lieu n’est

absolument pas un obstacle ?

Totalement ! Les gens se sentent vraiment

dans un endroit glamour et chic où il y a un

spectacle proposé sur scène mais ils ne

viennent pas spécifiquement pour cela. Bien

sur il y’a des jolies filles qui se déshabillent,

mais on peut aussi seulement y boire un verre

si l’on veut. Tout va bien tant que ce n’est

pas vulgaire.Les cabines sont à l’étage donc

ça ne gêne pas la clientèle. Au Pink, il n’y a

pas d’appréhension à avoir. On ne doit pas

avoir honte des gogos qui sont là, car on a

la possibilité d’assister en même temps à un

spectacle tout en buvant un verre avec des

amis ou en dansant.


C’est pour cela que vous touchez une

clientèle de plus en plus féminine ?

Le bouche à oreille nous aide beaucoup, et ça

devient naturel d’y venir avec sa petite amie

ou entre copines. Généralement, les boîtes

de strip-tease sont réservées aux hommes.

C’est un lieu de fantasmes assez « perso »,

et donc plutôt masculin. Le côté glamour du

Pink et son esprit Cabaret et festif cassent les

barrières « hommes / femmes » et la clientèle

est très mélangée, ce qui est une très bonne

chose !

 


Parlons maintenant de La Suite. Quelles

orientations souhaites tu donner à

l’établissement ?

Pour La Suite, je souhaite donner des repères

aux gens! J’aime les choses carrées pour qu’il

n’y ait aucune mauvaise surprise. On s’oriente

donc plus vers un resto « classique » mais où

l’on pourra danser le vendredi et samedi soir.

La Suite sera donc un restaurant ouvert midi

et soir, avec une nouvelle carte d’inspiration

française, plus simple. Il est temps d’offrir des

choses plus gouteuses et moins décoratives !


Te définirais tu comme un homme de

terrain avant tout ?

Définitivement, oui. J’essaie d’être

constamment à l’écoute de ma clientèle.

Il n’y a plus de places pour les gens qui ne

travaillent pas dans leur établissement. J’aime

prendre la saveur et la couleur de ce qu’offre

l’établissement et je me mets « à la place »

du client directement ! Ca permet de voir les

qualités et les défauts. Et puis quand quelque

chose fonctionne, il faut être fier ! Mais

attention, être fier ne signifie pas devoir « « avoir la grosse tête » !


La conception de la fête selon Muratt ?

Tout passe par la musique ! De bons morceaux

donnent le sourire. J’aime la musique à

l’ancienne, celle que l’on écoutait il y a 10 ou

15 ans. Pour qu’une fête soit réussie, il faut des

« flashback » musicaux, et il faut absolument

faire participer les gens ! J’aime quand je

décoince les gens ! Pourquoi pas devenir le

Michou des années 2030, tiens !


Tes rapports avec les Guetta ?

Très bons ! Je suis très proche de David, c’est

un homme entier, toujours à l’écoute de l’autre.

Même à 10 000 km de Paris, il sera là pour

prendre quelques minutes pour entendre ce

que tu as à lui dire. Il est réceptif et c’est rare !

Quels projets pour les mois à venir ?

Nous lançons des franchises Pink Paradise

dans deux pays limitrophes prochainement !

Le Pink sera présent à Cannes à la place de

l’ancien Cat Corner ! Il y aura aussi un bus

Pink Paradise avec beaucoup de surprises

dedans, je ne vous dis que ça ! Et puis il y a

toujours la tournée Pink Paradise dans plus

de 50 clubs en France et Europe. Sans oublier

le 3ème DVD de l’établissement qui sort

prochainement !


Et côté « projets persos », j’ai entendu

parler d’un nouveau cabaret à Paris ?

Tu es bien renseigné dis moi ! Eh bien oui, nous

ouvrons avec Nicolas Fatien un Cabaret début

juin rue Taitbout dans le 9ème arrondissement

de Paris ! Il s’appellera « Paris Bodega ». Pour

ma part, je m’occuperais de l’artistique et de la

prod ! Ce sera un grand cabaret, un spectacle

amusant avec du cirque, de la bodega, et où

tout le monde se sentira à la fête, avec des

prix abordables ! Ce sera un endroit unique

sur Paris avec son lot de surprises ! Et là, j’ai

vraiment hâte d’y être !


www.pinkparadise.fr

www.lasuite.fr


Article précédent
Article suivant