Article précédent
Article suivant

ON AIR 4 U

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :


Ce mois-ci NightLife s’est intéressé à un nouveau phénomène du Web, les Web Radios... Les grosses stations ont bien évidemment leurs web radios, mais d’autres tirent leur épingle du jeu et nous offrent des concepts alléchant et très efficace pour que vivent les sons... La Web Radio “On Air 4 U“ (www.onair4u.com) nous a ouvert ses portes.

 

NightLife : Peux-tu nous présenter la radio “On Air 4 U“ ?

Dan : “On air 4 U“ est une web radio lancée en Mai 2006 par 5 potes dj’s amoureux de sons et de mixes, et désireux de faire partager cette passion au plus large public. L’idée était de faire des émissions en live pour sortir les gens de ce qui existe déjà. Nous voulions également leur faire découvrir de la manière la plus simple possible la culture club et le monde du djing. Nous avons donc mis en place 6 émissions et réuni autour de nous une communauté de Dj’s connus ou moins connus pour animer et diffuser en live leurs mixes sur la radio.


Alors justement quels sont les différents types d’émissions ?

Comme je l’ai dit, il y a 6 émissions sur On Air 4 U. Ca commence le Lundi soir et cela finit le Dimanche soir, avec une relâche le Samedi, car il faut bien que l’on s’amuse nous aussi (rires)... En fait chaque soir à son émission et son style de musique. Par exemple lundi c’est Hip Hop Rn’B, Mardi c’est généraliste etc... (Voir le détail des émissions). Et bien sûr, chaque émission à son Dj.


On air 4 U“ vise quels publics ?

C’est très large... Je pourrais te donner une fourchette entre 15 et 35 ans, mais cela n’est pas représentatif. La radio vise avant tout les amoureux de sons, de bonne humeur et de mixes. Nous, on ne se prend pas la tête, le studio c’est comme à la maison, et les gens qui nous écoutent sont comme nous, à la bonne franquette (rires)...


Comment comptes-tu développer cette Web Radio ?

Nous avons tablé sur une grosse communication par le web, grâce à de nombreux partenariats avec des sites de culture club comme Tilllate et NightLife, et ce, dans le but d’attirer un public friand de sons. Nous mettons également en place des partenariats avec les sites étudiants, car n’oublions pas qu’internet est l’un des meilleurs moyens de communication et d’information des étudiants. On aimerait également développer les partenariats avec les clubs comme le 287 ou le RedLight, à voir...


Comment fais-tu pour inviter les dj’s sur “On Air 4 U“ ?

Au jour d’aujourd’hui, c’est grâce à nos différents contacts (rappelons que nous sommes Dj’s nous aussi), que nous avons fait venir des dj’s sur la radio. Nous côtoyons le millieu de près ou de loin depuis quelque temps alors cela facilite les choses. Mais c’est sûr que nous aimerions aller plus loin...


C’est-à-dire...

En fait, nous aimerions faire venir de gros guests dans les émissions. Maia-K nous a déjà fait l’honneur de mixer en live sur la radio, on y a pris goûts et les auditeurs aussi. Alors pourquoi pas un jour avoir des Bob Sinclar, Martin Solveig, David Guetta et puis rêvons un peu un Morillo (rires) ! On ne sait jamais... En tout cas, nous allons œuvrer dans ce sens, avec un seul leitmotiv, donner du plaisir à nos auditeurs.


Parles-nous de l’interaction, très efficace, de “On Air 4 U“ avec ses auditeurs ?

Je crois que c’était la chose la plus importante pour nous. Que les auditeurs soient en relation permanente avec l’équipe de “On Air“. Pour ça, nous avons mis en place un système de playlist qui cartonne. Nous avons développé des dédicaces en temps réel et en live, un tchat, une webcam pour pouvoir voir les dj’s et découvrir l’ambiance des émissions et même des Podcasts.


J’ai aussi entendu parler d’enregistrement live en clubs ?

Oui, c’est quelque chose que l’on a testé quelques fois et le retour était excellent alors on va sûrement le refaire. En fait on anime l’émission en direct d’un endroit parisien, on prend les réactions à chaud des gens et des dj’s et on fait les playlists des dj’s en live, c’est vraiment intéressant.


 
Article précédent
Article suivant