Article précédent
Article suivant

RED HOT CHILI PEPPERS

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :



L´histoire incroyable des Red Hot Chili Peppers commence au début des années 80 au lycée Fairfax à Los Angeles. Anthony Kiedis et Michael "Flea" Balzary deux potes inséparables partagent les mêmes goûts pour la vie et pour le funk. Avec un certain Hillel Slovak ils participent à des réunions littéraires organisées par Anthony. Ces réunions destinées à étudier (enfin normalement...) tournent très vite en réunion d´alcoolique... On y consomme toutes sortes d´hallucinogènes tandis que les bouquins font office de dessous de verres ou de bouteilles.

Bref Hillel n´est pas un passionné de funk il est plus branché Hendrix ou le groupe Kiss. (D´ailleurs il formera avec Jack Irons un ami un groupe appelé Chain Reaction influencé par Jimi Hendrix). En tout cas les compères décident de monter un groupe qui répond au doux nom de « Anthem » (puis What Is This puis Miraculousky Majestic Masters rien que ça). Kiedis est au chant Hillel à la guitare Fléa à la basse et Jack Irons à la batterie. Pour sa première représentation le groupe de loustiques est invité à se produire dans un club de strip-tease très crade de la cité des Anges. Bourrés de LSD et avec une chanson dans leur répertoire ils se font ridiculiser par les Strip-teaseuses qui leur volent très facilement la vedette. C´est alors qu´ils décident de faire le show... Ils se mettent totalement nu avec pour seul apparat une chaussette en guise de cache-sexe... C´est l´hystérie !



Le bruit court alors dans la ville qu´un groupe déjanté souvent à poil sévit sur la scène de certains bar miteux. Leur réputation monte en flèche ils séduisent le millieu underground et partagent même l´affiche avec Run DMC lors d´un mini-festival. La maison de disque EMI sent le bon coup et leur propose un contrat pour sept albums. Le groupe prend alors le nom de « Red Hot Chili Peppers » (récupéré en faisant un jeu de mot sur un groupe de musique country des années 70 : Chili Willi & The Red Hot Peppers) et distille une musique basée sur un mélange de funk-punk-métal.
À partir de là une malédiction s´abat sur le groupe...

LA MALÉDICTION SUR LES « RED HOT »...

Alors qu´ils commencent l´enregistrement de leur premier album deux des membres du groupe (Hillel et Jack) décident de voler de leurs propres ailes... Ils décident de se consacrer au premier groupe qu´ils ont monté au lycée (et qui est signé dans une autre maison de disque). C´est donc Jack Sherman (guitariste) et Cliff Martinez (batteur de Captain Beefheart) qui les remplacent mais toute la magie du groupe a disparu. De cette union née en 1984 l´album « Red Hot Chili Peppers » une piètre production l´opus subit un échec retentissant. Le producteur Andy Gil n´a pas su faire ressortir l´énergie du groupe la puissance qu´ils dégageaient sur scène s´est envolée.



Mais l´année suivante c´est au tour de Jack Sherman de quitter le groupe.
On le dit lassé de l´attitude de Kiédis et Fléa. Un de parti un autre reprend sa place... Hillel réintègre le groupe et les Red Hot sortent un deuxième album « Freaky Styley ». Produit par le roi du Funk et le leader de Parliament Funkadelic George Clinton l´album reçoit un excellent accueil. Cette alchimie de Punk de Rock et de Funk séduit un large public. Ils entament donc une tournée américaine et dans la foulée leur premier single (une reprise des Meters : Hollywood ») sort en Europe.
Si la foule est enthousiaste la critique est toujours aussi virulente avec les Red Hot... Aux Etats-Unis on ne supporte pas qu´un groupe de blancs puisse faire du funk... La tournée se déroule à merveille mais Hillel et Anthony commencent à sombrer dans l´enfer de l´Héroine.

Fort de leur petit succès les Red Hot traverse l´Atlantique pour se mesurer aux publics d´europe. Ils participent à un festival en Allemagne et organisent un concert à Londres. Mais la valse des départs dans le groupe reprend de plus belle. En effet Cliff Martinez s´en va et ???? Et c´est Jack Irons (le batteur originel du groupe) qui revient au bercail... Bonjour la stabilité chez les Red Hot... Le groupe d´origine est pour la première fois remis sur pied depuis sa création.



UNE NOTORIÉTÉ ENTACHÉE PAR LA MORT...

Boosté par ce revirement de situation le groupe enregistre son deuxième album dans la sérénité (façon de parler) la plus totale. « The Uplift Mofo Party Plan » est un succès et entre directement à la 147ème place du top 200 du Billboard. Les Red Hot commencent véritablement à se faire un nom et quelques-uns de leurs titres passent même en radios. Mais les problèmes de drogue au sein du groupe viennent entacher l´ascension des californiens. Kiedis et Hillel Slovak sont pris dans la tourmente intérieure de l´héroine. Hillel est le plus fébrile des deux.

En 1987 et malgré le piteux état de ce dernier le groupe s´attaque quand même à l´enregistrement du troisième album qui sera leur plus grand flop commercial certains de leurs titres étant même censurés. Leurs concerts sont à moitié pleins (ou à moitié vides c´est au choix) et leur image de groupe de club leur colle toujours autant à la peau.

Face à cette crise EMI décide de les aider et leur offre la possibilité de se produire avec Faith No More. La maison de disque décide de sortir un mini-album ils se rendent donc en Angleterre. Ce mini opus rencontre un bon succès. À leur retour de Grande-Bretagne les Red Hot sont chauds comme la braise et décident de se mettre à l´enregistrement de leur quatrième album. Mais Hillel est au bout du rouleau l´héroine le ronge de plus en plus. Vu son état les autres membres du groupe hésitent à prendre un nouveau guitariste. Mais le temps leur donnera raison. Quelques semaines après Hillel Slovak meurt d´une overdose d´héroine.



C´est le choc le groupe se disloque... Jack Irons et Anthony sont les plus marqués. Ils sombrent tous les deux dans une dépression très grave. Fléa quant à lui fonde une famille et s´occupe de sa petite fille Léa.
Mais Anthony et Fléa amoureux et passionnés de musique choisissent très rapidement de reformer le groupe. Pour ce faire ils mettent en place un casting afin de recruter de nouveaux membres. Au poste de guitariste ils tombent sur une perle. Un jeune homme de 18 ans John Frusciante leur retourne le cerveau par son jeu incroyable... Ils le recrutent immédiatement d´autres groupes étant déjà sur les rangs. Pour la batterie il s´accorde les services de Chad Smith.

LE SUCCÈS SE DESSINE...

Les « Nouveaux » Red Hot se rodent pendant quelques mois puis se remettent au boulot et accélèrent la cadence... En hommage à Hillel Slovak ils réalisent en 1989 leur quatrième album « Mother´s Milk ». C´est le succès longtemps attendu grâce en partie aux tubes « Higher Ground » (reprise de Stevie Wonder) et « Knock me down ». Cet album leur permet de s´exporter en Europe. Suite à cet opus magistral le groupe quitte EMI pour Warner avec un contrat de 10 millions de dollars pour trois albums. Les californiens sont encore très marqués par les tragiques évènements passés.



En tournée certains montrent quelques signes de faiblesse mais le succès leur redonne goût à la vie. Ils retrouvent même l´énergie qui avait fait leur force au début. Quelques incidents émaillent leurs concerts... Dans le Wisconsin ils sont arrêtés pour exhibitionnisme la chaussette recouvrant le sexe de Chad avait glissé... Puis durant la « Spring Break TV Party » de MTV Chad et Fléa attrapent une fille du public et simulent la pénétration. Ils sont arrêtés pour incitation au viol... Même si cela fait partie du spectacle la jeune fille demandera quand même la petite somme de 4 millions de dollars de dédommagement elle en recevra 2000... Même la justice commence à les aimer... Pendant ce temps l´album devient disque d´or.

Surfant sur cette très bonne vague les Red Hot travaille sur le cinquième album « Blood Sugar Sex Magik » dans un immense manoir de Californie qui a vu entre autres dans ses murs les Beatles ou Jimi Hendrix. On le dit hanté mais pour une fois la malédiction semble avoir quitté le groupe... Cet opus leur donne une renommée planétaire avec des tubes comme « Give it Away » et « Under The Bridge ». Les compères n´oublient pas leur ami perdu... Une chanson est dédiée à Hillel Slovak : « My Lovely Man ». L´album considéré comme l´un des meilleurs des années 90 doit beaucoup au talent de leur guitariste magique John Frusciante. Les Red Hot Chili Peppers sont propulsés au rang de groupe culte. Mais un nouveau séisme vient secouer le groupe...

LE CALME APRÈS UNE NOUVELLE TEMPÊTE...

En effet un nouveau coup dur vient terrasser les Red Hot Chili Peppers... Alors qu´ils cartonnent et qu´ils font les premières parties de Nirvana Pearl Jam ou Smashing Pumpkins le génie de la gratte John Frusciante quitte le groupe en pleine tournée au Japon. Il ne supporte plus ce succès trop lourd à porter. Il est remplacé par un pote de Fléa : Arik Marshall. Il quittera le groupe au bout d´un an son style ne correspondant pas à l´esprit du groupe et surtout il n´arrive pas à faire oublier l´homme aux doigts magiques John Frusciante.
C´est la valse des guitaristes...



Anthony Kiedis est de plus en plus fatigué de plus il apprend la mort de son ami l´acteur River Phoenix la coupe est pleine. A bout les Red Hot annule leur tournée d´été en 1993. Pendant ce temps John Frusciante sombre dans la dépression et se shoote à l´Héroine pendant des journées entières. Le guitariste Dave Navarro est recruté (après un premier refus) mais il ne s´adapte pas artistiquement aux autres membres du groupe. L´album One Hot Minute sort il séduit la critique mais est violemment repoussé par les fans trop Hard Rock à leur goût. Les Red Hot sont au bord du gouffre on murmure que la séparation est proche. Ils traversent une très mauvaise passe... Kiédis retombe dans toxicomanie ; Chad est victime d´un accident de moto et Dave ne se consacre plus trop aux Red Hot préférant une carrière solo. En 1998 Dave Navarro annonce son départ du groupe et là c´est le coup de théâtre...

LE RETOUR DU MESSIE

Débarrassé de toutes drogues et à la surprise générale John Frusciante décide de réintégrer le groupe. La folie s´empare à nouveau du groupe. Plus motivé que jamais les Red Hot repartent en studio. Ils donnent naissance à un de leur plus beaux albums le plus aboutit : « Californication ». C´est leur opus le plus vendu à ce jour avec plus de 15 millions écoulés à travers le monde. « Californication » est acclamé il signe le retour en force d´un groupe majeur qui tourne à présent autour du génie de John Frusciante. Dans cet album quelques perles sont gravés à jamais comme « Californication » « Scar Tissue » ou « Otherside ».



Dans la continuité et avec l´envie retrouvée l´album « By The Way » sort en 2002 en laisse entrevoir un virage Pop séducteur et plaisant avec le chef d´œuvre « Venice Queen ». « By The Way » est l´album de la renaissance de la maturité et de l´assagissement du groupe.
Après un best of et un album live « Live in Hyde Park » les Red Hot Chili Peppers sont définitivement considéré comme étant l´un des plus grands groupes de rock de l´histoire. Une histoire extraordinaire un destin hors du commun pour un groupe qui a marqué à jamais la musique mondiale. Et l´événement c´est bien sûr la sortie de « Stadium Arcadium » véritable retour aux sources du groupe. Autre événement c´est leur premier double album ! Une tournée est prévue en France tenez vous prêts... Longue vie aux Red Hot !

--------------------
LES DATES DE LA TOURNÉE FRANçAISE

-06/06/06
LYON / HALLE TONY GARNIER
-08/06/06
PARIS / PALAIS OMNISPORT DE PARIS BERCY
-09/06/06
PARIS / PALAIS OMNISPORT DE PARIS BERCY
--------------------------------

Membres des Red Hot Chili Peppers

-Anthony Kiedis chanteur (1983-)
-Michael « Flea » Balzary bassiste (1983-)
-John Frusciante guitariste (1988-1992; 1998-)
-Chad Smith batteur (1989-)

--------------------------

ILS SONT PASSÉS PAR LES RED HOT...

-Anciens guitaristes

* Hillel Slovak (1983; 1985-1988)
* Dix Denney (1983)
* Jack Sherman (1983-1985)
* Dwayne « Blackbyrd » McKnight (1988-1989)
* Arik Marshall (1992)
* Jesse Tobias (1993)
* Dave Navarro (1993-1998

-Anciens batteurs

* Jack Irons (1983; 1986-1988)
* Cliff Martinez (1983-1985)
* D.H. Peligro (1988-1989)

Article précédent
Article suivant