Article précédent
Article suivant

SPECIAL ATHENES

Par Nicolas George le 09-11-2010
Partager cet article :
Ce mois-ci NightLife vous emmène du côté d´Athènes et des Iles Grecques pour une escapade ensoleillée... Toutes les bonnes adresses pour voyager sortir et clubber au pays des cités millénaires !
> Reportage de Michel Dacourt




ESCAPADE À ATHENES
ET DANS LES ILES GRECQUES


D´un côté Athènes dépeint comme bruyante et engorgée de l´autre la douceur des côtes du Péloponnèse et des îles de la mer Egée. Mais les J.O ont métamorphosé la cité tri millénaire qui n´a plus honte d´accueillir tout au long de l´année des nuées de touristes qui comme la majorité de la population se transforment en noctambules.


Athènes ou la métamorphose des Jeux



Et les Jeux Olympiques sont passés par là et ceux qui avaient le souvenir d´une ville engorgée inaccessible avec ses bus bondés et ses taxis incontrôlés des bâtiments sales et peu fonctionnels une pollution insupportable ont de quoi retrouver le sourire. Athènes reste une grande ville bruyante à l´hygiène un peu douteuse dans certains de ses quartiers. Mais la métropole de 4 millions d´habitants a subi un louable lifting notamment en matière de transports. Un nouvel aéroport 120 nouveaux kilomètres d´autoroutes en périphérie un nouveau tramway (du centre ville au Pirée) un nouveau métro avec désormais 3 lignes qui desservent les 4 points cardinaux. Autre belle réussite : un serpentin de 135 km de rues piétonnes qui sillonnent tout le centre-ville. Athènes ne se contente plus d´exhiber ses antiquités mais vous invite désormais à vous engouffrer dans ses quartiers.

Ce qui n´a pas changé dans cette capitale et d´ailleurs dans toute la Grèce c´est que l´habitant vit autant le jour que la nuit. Et le touriste n´a aucune autre alternative que de l´imiter. Athènes ne dort jamais.
+-+
Des quartiers en mouvement 24h/24


Il est 6h. Partis d´Omonia nous descendons Athinas odos (odos = rue). Passage impératif devant les Halles et le marché. Les odeurs les couleurs la richesse des étals l´exaltation des commerçants les premières engueulades la ville s´éveille. Au bout d´Athinas commence le piétonnier. Vous levez les yeux et l´Acropole étale sa force. La température est encore douce. Un conseil grimpez sur le « rocher sacré» par Plaka c´est plus court et plus charmant avec son labyrinthe de ruelles. Le site ouvre à 8h. Si vous ne restez qu´une journée voire une matinée à Athènes c´est LE monument incontournable (entrée 12€ réduc pour les étudiants). Le Parthénon les Propylées l´Erechthéion bref retour sur les bancs de votre 6ème !


Du haut de l´Acropole les clameurs de la ville sont perceptibles. Le temps de redescendre et de poursuivre la visite par l´est. Le temple de Zeus la porte d´Hadrien le palais Zappeion le stade panathénien qui accueillit en 1896 les premiers Jeux des temps modernes. Une halte pour souffler au jardin national pas très loin du palais présidentiel et du parlement où vous pourrez assister à la relève des evzones (gardes en habit de parade) qui a lieu toutes les heures. Devant le parlement la place Syndagma et ses restaurants et cafés à la mode. Shopping sur Ermou ou Stadiou Odos ou plus « artisanal » et piège à touristes autour de Monastiraki. La journée se termine. Athènes s´illumine. Les tavernes se remplissent. Il y a l´incontournable Plaka mais aussi Psiri et depuis un an Gazi le paradis des fêtards avec ses cafés restaus et boîtes branchées.


Sortir d´Athènes

C´est conseillé voire recommandé car Athènes n´est pas toute la Grèce. Plusieurs solutions : louer un véhicule et direction le Péloponnèse au sud ouest ou alors grâce au tram ou la ligne 1 du métro direction le Pirée le port d´où part la majorité des bateaux pour les îles (les plus proches : Egine Poros Hydra les plus prisées Mykonos et Santorin). Si vous optez pour le Péloponnèse tracez direct sur le port de Nauplie à 36 km du site d´Epidaure et à 25 km de Mycènes (à ne pas rater). Ensuite farniente au bord de la Grande Bleue vers Kalamata avec assurément les plus belles plages du coin. La remontée se fait par Kyparrissia et avant d´arriver sur Pyrgos le site d´Olympie où se déroulaient les Jeux de l´Antiquité.






CLUBBING

Et une particularité à Athènes l´été la plupart des discothèques prennent leur quartier en bord de mer vers le Pirée et pour certaines les îles comme Mykonos ou Santorin. En basse saison (fin octobre) c´est la migration. En ville les boîtes sont ouvertes jusqu´à 3h30 en semaine et sans aucune restriction VSD.


Les plus branchés.....

A Athènes.....

- Messiah dans le quartier Kolonaki (métro Evangelismos ligne 3). Une salle de restau au rdc et une piste de danse au sous-sol (R&B soul hits actuels). A Glyfada l´été.
- +Soda à Glyfada (l´été) et sur Ermou (métro Thissio ligne 1). Le club n´hésite pas à attirer des DJs venus d´Angleterre. On y croise quelques célébrités locales.
- Kalua sur Amerikis odos près de la place Syndagma. Dans un décor oriental ce club accueille des go go et des amateurs de funk et des derniers hits


- King Size également sur Amerikis. House music. Tenue correcte exigée et portier très sélectif



- Danza sur Aristophanous dans le quartier branché de Psiri. Techno House.
- Privilege club également à Psiri mais pas très loin de Monastiraki (en plein centre donc)
- Venue à Varkiza (en bord de mer l´été) et à Psiri le reste du temps pas très loin du Privilège. C´est le club à la mode. Démesure assurée.


- Millionaire sur Plastira square derrière le stade panathénien.
- Miroir club sur l´avenue qui mène au Pirée. Dans le quartier de Gazi c´est un nouveau dance club avec de nombreuses soirées à thèmes.
- VIP´S près du Campus du Collège Américain sur Aghia Paraskevi à l´est en quittant Athènes par Messogion. Sur 3 étages le rendez-vous de la jeunesse dorée.
- King Size Arena sur l´ancien site de l´aéroport d´Athènes vers Faliro à l´est du Pirée (métro ligne 1 ou tram). C´est l´usine à vibrations.




La spécificité... Mykonos et Santorin

Qui n´est pas allé passer une semaine sur ces deux îles mythiques dans le seul but de s´abreuver de fonds bleus de sable fin d´alcool et de rythmes endiablés. Mykonos que l´on compare souvent à Ibiza et Santorin et ses toits bleus accueille chaque saison des nuées de clubbers. Et pour les satisfaire.... Il n´y a que l´embarras du choix. Petits budgets s´abstenir. Les stars s´y bousculent. Mais c´est incontestablement de mi-mai à mi-septembre que "le beat goes on ! ". Afin de préparer vos prochaines escapades quelques incontournables :


Mykonos



27 plages sur l´île. Des plus isolées aux plus fréquentées. Le meilleur sable de toute la Grèce. Et sur certaines tout est prétexte à faire la fête. Un petit air de St Trop´ au sud de l´île. Les discos fonctionnent de 15h à 7h !

_Cavo Paradisio Construit en 93 sur un rocher surplombant Paradise beach avec pour 1er résident DJ : David Moralès qui y retourne régulièrement. C´est une des références pour la house music
- Paradise Club On peut y dîner et y faire les fous. La piscine est à ne pas rater.
- Tropicana Beach Club Egalement sur Paradise beach. C´est le repère des clubbers italiens. www.tropicanamykonos.com
- Space Dance Temple de la house et de la techno. www.spacedance.gr
- Astra Bar La jet-set et une clientèle plus âgée y font un bond. Les tarifs aussi !
- Goya Bar Une bonne idée de cocktails et de repas avant de partir pour la fête. Face à la mer c´est à l´ouest de Paradise à Paraga beach.

Et puis Mykonos est une destination très prisée par la communauté gay. Passage incontournable au Pierro´s (près de la station de taxi) le club-bar emblématique des années 70.

Santorin



- Enigma club Existe depuis 1979 dans la rue principale de Fira le chef lieu de l´île. C´est la référence de l´île. Piste à ciel ouvert carré VIP déco Cyclades à l´intérieur on se croirait dans une coque renversée. www.enigmaclubsantorini.com
- Koo club Egalement à Fira en face d´Enigma. www.kooclub.gr- Dom club A Kamari au sud est de l´île.
hey hey




GRECE PRATIQUE

Avant de partir

Allez faire un tour sur le site de l´Office Hellénique du Tourisme. Il est très bien documenté. www.gnto.gr ou si vous habitez Paris faites un saut à l´OHT 3 avenue de l´Opéra. Excellent accueil et de belles brochures.

Comment y aller ?

Surfer sur les sites classiques (Opodo Expedia...) ou même sur ceux des tour operators (A/R direct Paris-Athènes pour 200€ par marmara.com)
Sinon plusieurs vols quotidiens (durée : 3h15/3h30) par Air France et Olympic Airways (assez cher).

Formalités
Passeport ou carte d´identité.

Monnaie
Euro (donc pas de problème)

Décalage horaire
Eté : +1h Hiver : la même

Météo
Outre la canicule qui peut sévir notamment à l´intérieur des terres en juillet et août le bord de mer grâce à la brise peut être assez doux. Avant de partir j´ai testé et c´est assez fidèle http://meteo.france2.fr/grece.html

Pour choisir un hôtel
Pour Athènes en toutes périodes il est prudent de réserver au moins la 1ère nuit. Seul site testé : www.ghrshotels.com choix : athènes. Du 2 étoiles (locales) au palace (Hôtel très correct : le Marina près d´Omonia à 50€ la nuit). Pour le reste du pays partez au petit bonheur la chance. Sinon il y a la chambre chez l´habitant (dans les ravissants petits villages ou sur les îles)

Pour les îles
Des séjours clé en main sont proposés sur les sites des tour operators habituels. Depuis Athènes et si vous êtes autonome plusieurs solutions. Du port du Pirée le ferry (pas très cher mais traversée assez longue) les hydroptères (plus rapides mais plus chers) les bateaux réguliers. Par avion Olympic Airways et Aegean Airlines (notamment pour Santorin et Mykonos) ont des vols quotidiens.
Article précédent
Article suivant